France
URL courte
2111
S'abonner

En alerte pour deux colis suspects trouvés à la gare de Lyon-Part-Dieu, une équipe de l’opération Sentinelle a été prise à partie par un homme. Celui-ci s’est fait interpeller pour «apologie du terrorisme», relate Le Progrès.

Le 1er septembre, la gare de Lyon-Part-Dieu a été évacuée en raison d’une alerte à la bombe après la découverte de deux colis suspects.

Chargée de sécuriser les lieux, une patrouille Sentinelle s’est fait invectiver par un individu d’une quarantaine d’années. Selon Le Progrès, il a souhaité que les colis explosent.

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont interpellé cet homme pour «apologie du terrorisme», relate le média.

Bien qu’il ait déclaré «ne pas souvenir des faits», l’individu sera déféré au parquet le 3 septembre.

Domicilié à Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire, il a déjà 17 antécédents judiciaires à son actif.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
alerte à la bombe, Lyon, interpellation, invectives, opération Sentinelle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook