France
URL courte
2110
S'abonner

En alerte pour deux colis suspects trouvés à la gare de Lyon-Part-Dieu, une équipe de l’opération Sentinelle a été prise à partie par un homme. Celui-ci s’est fait interpeller pour «apologie du terrorisme», relate Le Progrès.

Le 1er septembre, la gare de Lyon-Part-Dieu a été évacuée en raison d’une alerte à la bombe après la découverte de deux colis suspects.

Chargée de sécuriser les lieux, une patrouille Sentinelle s’est fait invectiver par un individu d’une quarantaine d’années. Selon Le Progrès, il a souhaité que les colis explosent.

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont interpellé cet homme pour «apologie du terrorisme», relate le média.

Bien qu’il ait déclaré «ne pas souvenir des faits», l’individu sera déféré au parquet le 3 septembre.

Domicilié à Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire, il a déjà 17 antécédents judiciaires à son actif.

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Des voleurs surpris par la police en train de vider un logement sous scellé truffé d’armes de guerre
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Tags:
alerte à la bombe, Lyon, interpellation, invectives, opération Sentinelle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik