France
URL courte
1512914
S'abonner

Venu aider une amie à construire sa maison, un ouvrier est tombé par chance sur un trésor de 14.000 pièces de monnaies datant du Moyen Âge. Après cinq ans de recherches, les numismates ont finalement établi environ 28 provenances pour ces pièces dont certaines ont même été gravées sous Richard Cœur de Lion.

Environ 14.000 pièces de monnaies médiévales, dont certaines frappées sous Richard Cœur de Lion, ont été présentées au public samedi 8 septembre 2019 à Guéret. Découvertes par hasard dans une ferme de Vareilles dans la Creuse en 2014, les pièces seront bientôt vendues à des collectionneurs, relate France Bleu Creuse.

Les pièces, dont les plus anciennes remontent à 1106, ont été excavées d’un terrain privé par un homme qui aidait une amie à construire un nouveau bâtiment sur sa ferme. Alors que l’ouvrier creusait des tranchées avec sa pelleteuse, il est tombé sur un bloc de terre de 15 kilogrammes avec des «rondelles» métalliques. Celles qu’il a pu gratter avec un couteau étaient gravées d’une croix sur chaque face. L’homme a fait part de sa trouvaille à son amie, se souvient-il. Pour étudier les pièces en détails, il a contacté Dominique Dussot, numismate et archéologue de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) de Limoges.

​«Un trésor exceptionnel»

Apres cinq ans d’études, M.Dussot a décelé 28 milieux de provenance de ces monnaies, aux alentours de Nantes, Provins, Bordeaux, Le Puy-en-Velay, Limoges, Poitiers, Turenne, Vendôme et d’autres. La plus grande partie venait du comté de la Marche, la Creuse actuelle.

«C'est un trésor exceptionnel par sa quantité et non par sa valeur», explique M.Dussot. Selon l’archéologue, les pièces ont dû appartenir à un marchand itinérant ou à un collecteur d’impôts ce qui expliquerait la quantité immense et les nombreuses origines des monnaies.

Les découvreurs qui sont ainsi les propriétaires du trésor veulent le vendre alors que le coût de ces monnaies est difficile à évaluer, a précisé M.Dussot. Le prix pour certaines s’élèverait à une centaine d’euros, mais il y a encore des pièces abîmées qui ne valent que très peu. Les collectionneurs ont d’ores et déjà proposé 15.000 euros pour le lot entier, mais les détenteurs y ont renoncé dans l’espoir d’avoir une meilleure proposition sur le marché numismatique, informe Le Parisien.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Tags:
numismatique, Creuse, France, monnaie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook