Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Luc Mélenchon (archives)

    «Un seuil est en train d'être franchi»: Mélenchon et 200 personnalités appellent à mettre fin aux procès politiques

    © AFP 2019 Boris Horvat
    France
    URL courte
    20279
    S'abonner

    Considérant ceux qui ont subi un procès politique comme des «victimes», de nombreuses personnalités -y compris le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon- ont dénoncé cette procédure dans une tribune publiée par Le Journal du dimanche. Ils estiment en effet qu’une telle pratique devrait appartenir au passé.

    Dans une tribune publiée par Le Journal du dimanche, Jean-Luc Mélenchon et près de 200 personnalités ont exprimé leur opinion selon laquelle les procès politiques devraient devenir du passé.

    «Nous invitons à la vigilance pour défendre les victimes de ce type d'opération quelle que soit leur appartenance politique. [...] Non, la justice ne doit pas servir d'arme de persécution politique. Pourtant c'est devenu le cas aujourd'hui presque partout dans le monde. Déjà, avec la criminalisation des lanceurs d'alerte, des syndicalistes, des militants écologistes et des participants aux manifestations interpellés arbitrairement, les droits des citoyens ont beaucoup reculé. Le maintien de l'ordre libéral coûte cher à la démocratie. À présent, un seuil est en train d'être franchi», écrivent-t-ils. Parmi eux figurent notamment l'Espagnol Pablo Iglesias, secrétaire général de Podemos, l'ancien Président équatorien Rafael Correa, le Prix Nobel de la Paix argentin Adolfo Perez Esquivel et l'ex-Président brésilien Lula.

    Ils considèrent que l’instrumentalisation de la justice qui permet par ces procès politiques d’éliminer des concurrents doit cesser. Et cela ne sera possible qu’avec le refus de ce type de procédure. En exemples, ils citent notamment les cas de Lula ou encore de l'avocat égyptien Massoum Marzouk.

    La tournée de Jean-Luc Mélenchon et son entretien avec Lula

    Récemment, le député français a effectué une tournée qui l'a mené du Mexique à l'Amérique du Sud où il a rencontré des responsables politiques de gauche avant d'arriver au Brésil. Il est le premier responsable politique national français à rendre visite à Lula en prison, avec lequel la discussion a porté sur l'utilisation de la justice dans les procès politiques.

    Condamné pour avoir reçu un luxueux appartement en bord de mer de la part d'un groupe de BTP en échange de faveurs dans l'attribution de marchés publics, Lula n'a cessé de clamer son innocence, se disant victime d'un complot pour l'empêcher de revenir au pouvoir.

    M.Mélenchon a fait un parallèle entre le cas Lula et ses propres déboires judiciaires: il doit être jugé les 19 et 20 septembre en correctionnelle, avec cinq de ses proches, après une perquisition mouvementée au siège de la LFI en octobre 2018.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Tags:
    procès, Jean-Luc Mélenchon, politique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik