Ecoutez Radio Sputnik
    Brest

    Le portail de la maison du maire de Brest «décoré» de l’inscription insultante «GJ dans ton cul»

    © AFP 2019 FRED TANNEAU
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)
    9345
    S'abonner

    Deux bâches vertes taguées des mots «GJ dans ton cul» ont été découvertes par le maire de Brest sur le portail de sa maison. Il en a posté une photo sur son compte Twitter en plaisantant que le «goût en matière de décoration» n’était pas donné à tous.

    Le maire de Brest fait désormais partie des députés dont les propriétés ont été dégradées, soit par des Gilets jaunes, soit par des personnes qui les soutiennent. Quand il a trouvé un jour sur le portail de sa maison une bâche portant l’inscription «GJ dans ton cul», il l’a néanmoins pris avec humour. Francois Cuillandre a ainsi posté sur son compte Twitter sa réaction, en plaisantant: «certains ont donc trouvé ma maison à Brest». Le maire a défini cet acte comme un manque de «goût en matière de décoration».

    Certains internautes en réaction à cela sur Twitter ont exprimé leur soutien au maire car ils jugent que la vie privée doit rester hors de la politique et qu’il est une chose de combattre les idées, «mais quand on s’en prend lâchement aux personnes, c’est la République qu’on attaque».

    Acte 43 du mouvement

    Pour leur acte 43, les Gilets jaunes sont descendus ce samedi 7 septembre de nouveau dans les rues de nombreuses villes françaises comme Paris, Bordeaux ou encore Montpellier. Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont été constatés à Montpellier, à Lille et à Rouen.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Réforme des retraites: et les perdants sont… toujours les mêmes
    Tags:
    gilets jaunes, Brest (France), politique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik