Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Yves Le Drian

    Le Drian répond à la question de Sputnik sur l'accréditation de ses journalistes

    © Sputnik . Maxim Blinov
    France
    URL courte
    5311332
    S'abonner

    Lors d’une conférence de presse à Moscou, le chef de la diplomatie française a commenté le fait que les journalistes de Sputnik ne recevaient pas leurs accréditations auprès du ministère français des Affaires étrangères et de l'Élysée.

    Répondant à la question de Sputnik portant sur l’accréditation de ses journalistes en France, notamment à l’Élysée, le ministre français des Affaires étrangères a confondu l'agence avec la chaîne russe RT:

    «Les journalistes de RT exercent en France en toute liberté, ils n’ont pas accès à un certain nombre de lieux en raison d’une vision du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui avait cité certains manquement à l’information.»

    Or, Sputnik n’a pas eu de problème avec le CSA et pourtant il est toujours privé d'accréditation auprès d'un certain nombre d'instances, notamment le Quai d'Orsay.

    «Moi je fais une suggestion», a poursuivi le ministre. «La France respecte totalement ses engagements en matière de liberté d’expression, elle était à l’origine d’initiatives sur la protection des journalistes au Conseil de l’Europe et à l’OSCE, elle s’est félicitée de la déclaration de l’initiative de Reporters sans frontières qui est une déclaration internationale sur l’information et la démocratie. Et bien nous pouvons peut-être avec vous faire en sorte de poursuivre cette déclaration qui a beaucoup de force et qui pourrait être validée par beaucoup d’États dont la Russie».

    Pas d’accréditation depuis 2017

    Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir en 2017, les journalistes de Sputnik et de RT en France ne reçoivent pas leurs accréditations auprès du ministère français des Affaires étrangères ni de l'Élysée.

    Lors de sa récente rencontre le 2 septembre dernier avec Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie russe a souligné que les règles de l’OSCE stipulaient que la population avait le droit d’avoir accès à toutes les informations.

    Tags:
    Sputnik, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik