Ecoutez Radio Sputnik
    Une voiture de police incendiée à Montpellier

    La voiture de police incendiée à Montpellier n’aurait pas dû se trouver là où elle a été brûlée - vidéo

    © AFP 2019 PASCAL GUYOT
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (14)
    233511
    S'abonner

    Des casseurs ont brûlé une voiture de police dans le centre-ville de Montpellier. La raison pour laquelle le véhicule était garé dans une rue étroite reste indéterminée. L'auteur de l'incendie a été identifié et sera jugé en comparution immédiate, rapporte France 3.

    Samedi 7 septembre, une Dacia Duster de la police municipale de Montpellier a été incendiée rue Saint-Guilhem, en plein centre-ville, lors de l’acte 43 des Gilets jaunes, indique France 3.

    ​Garé dans une rue assez étroite, le véhicule a été remarqué par l’un des black blocs participant à la manifestation.

    Où étaient les policiers?

    Contrairement à la police nationale (y compris les CRS ou la BAC) et à la gendarmerie (principalement les escadrons de gendarmerie mobile), la police municipale ne doit pas maintenir l’ordre lors des manifestations mais assurer les déviations de circulation ou la protection des biens de la ville.

    Ainsi, les autorités ont mobilisé à Montpellier sept équipages dont deux (les véhicules 2 et 19) étaient garés près des halles Castellane en milieu de journée. Les policiers municipaux devaient s'assurer que le bâtiment avait été fermé avant la manifestation.

    Ordre donné ou choix des policiers?

    Selon France 3, l'équipage du véhicule 2 a reçu par radio l'ordre de son centre opérationnel vers 14h30. Il a dû descendre la rue Saint-Guilhem et positionner la voiture près du boulevard du Jeu de Paume.

    Cependant, Christian Fina, directeur général des services de la ville et de la métropole, interrogé par France 3, nie qu’ils aient pu recevoir l'ordre de se garer à cet endroit:

    «Cet équipage avait pour mission de surveiller les halles Castellane mais aussi les halles Laissac. Ce sont des effectifs mobiles. Ils ont une relative autonomie dans leur déplacement. Nous ferons le point lundi sur les événements. On va remonter l'historique et interroger tout le monde».

    Ils semblent avoir eu un pressentiment

    Les policiers qui ont garé la voiture 2 à cet endroit semblent de plus avoir eu un pressentiment: avant de quitter le véhicule, ils ont décidé de déposer tous leurs effets personnels et professionnels dans le véhicule 19, resté quant à lui près des halles Castellane, environ 300 mètres plus haut. 

    Ainsi stationné, vide, la voiture 2 est repérée vers 15h25 par un groupe de black blocs et brûlée. L'auteur de l'incendie, identifié, fait partie des personnes interpellées lors de la manifestation. La ville de Montpellier a déposé plainte pour la destruction du véhicule. Le prévenu sera jugé en comparution immédiate.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (14)
    Tags:
    manifestation, gilets jaunes, police, Montpellier, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik