Ecoutez Radio Sputnik
    Portrait d'Al-Baghdadi

    Attentats du 13 novembre: des victimes exigent un mandat d’arrêt contre al-Baghdadi

    © AFP 2019 Prakash Singh
    France
    URL courte
    Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (28)
    5142
    S'abonner

    Pour les survivants et les familles des victimes des attentats du 13 novembre 2015, с’est une «aberration» que le chef de Daech* ne soit pas mis en cause par la justice française.

    Plusieurs avocates des victimes des attentats du 13 novembre 2015 ont envoyé aux juges d’instruction antiterroristes une note demandant d’émission d’un mandat d’arrêt contre le chef de Daech* Abou Bakr al-Baghdadi, rapportent les médias français.

    Dans le document cité par Franceinter, elles qualifient d’«inconcevable» le fait qu’al-Baghdadi ne fasse toujours par l’objet d’un mandat d’arrêt international, alors qu’il est «a minima complice» des massacres qui ont fait 131 morts et des centaines de blessés à Paris et à Saint-Denis.

    Se référant à l’article 121-7 du code pénal, les avocates accusent le chef du groupe djihadiste de «complicité par provocation» et «par instruction». Pour soutenir leur cause, elles rappellent les propos d’al-Baghdadi sur «l’humiliation et le massacre des musulmans dans le monde» et mettent en exergue une rencontre qui aurait eu lieu en Irak entre le chef de Daech* et le Belge Abdelhamid Abaaoud, un des auteurs des attentats du 13 novembre.

    Maître Aude Rimailho, une des avocates signataires, se dit persuadée qu’al-Baghdadi «était au courant de la date du 13 novembre pour commettre les attentats».

    «Donc, pour bon nombre des familles de victimes, c’est une aberration que sa mise en cause n’apparaisse pas dans le dossier qui touche à sa fin», insiste-t-elle.

    Criminel le plus recherché au monde

    Abou Bakr al-Baghdadi a fait sa dernière apparition publique en juillet 2014. Certains médias affirment qu’il ne contrôle plus depuis longtemps le groupe djihadiste et qu’il souffre soit d’un cancer du poumon soit d’une blessure grave à la suite d’une attaque.

    Les États-Unis offrent 25 millions de dollars pour la capture d’al-Baghdadi, dont la mort a été annoncée à plusieurs reprises ces dernières années. Fin avril, Daech* a diffusé pour la première fois depuis 2014 une vidéo de propagande qui montrait un homme présenté comme étant al-Baghdadi.

    Dans l’enregistrement en question, al-Baghdadi promet de venger les meurtres et les emprisonnements de ses combattants à travers le monde. D’après lui, le combat contre l’Occident est «une longue bataille».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (28)
    Tags:
    terrorisme, djihadisme, victimes, justice, attentats du 13 novembre à Paris, Abou Bakr al-Baghdadi, France, Daech
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik