Ecoutez Radio Sputnik
    Nicolas Sarkozy

    Nicolas Hulot qualifie Nicolas Sarkozy d’«abject» et de «suffisant»

    © Sputnik . Alexeï Vetvitsky
    France
    URL courte
    265811
    S'abonner

    Après les attaques de Nicolas Sarkozy, Nicolas Hulot est prêt à lui rendre la monnaie de sa pièce. Critiqué pour son travail et un manque d’engagement, l’ancien ministre de la Transition écologique de Macron s’en est pris au comportement «abject» de l’ancien Président et lui a cité un proverbe chinois.

    Le torchon brûle entre Nicolas Hulot et Nicolas Sarkozy après que ce dernier s’en est pris à l’efficacité de l’ex-ministre de la Transition écologique dans son livre «Passions». Selon M.Sarkozy, Nicolas Hulot ne s'est pas montré très «engagé» dans son travail et n'avait au final guère mené «croisade pour ses convictions». Nicolas Sarkozy est même allé jusqu'à qualifier la démission de l'ex-ministre de «caprice».

    Dans une récente interview donnée à la RTS (Radio Télévision Suisse), l’ex-ministre attaqué a vivement réagi à ces déclarations.

    «J'ai du mal à qualifier cela, tellement cela me semble abject. Il y a une sorte de raffinement dans le mépris, la suffisance. Cet homme qui s'est quand même moqué de Greta Thunberg il n'y a pas très longtemps [...], il n'a aucune proposition, aucune expression intelligente compte tenu du contexte écologique. Heureusement que la suffisance épargne de la honte et cela me fait juste penser à ce proverbe chinois: "Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt"», a-t-il déclaré, évoquant les critiques de M.Sarkozy envers la jeune militante écologiste suédoise.

    Nicolas Hulot s'est également défendu contre les accusations d’«incohérences» sur certains projets, dont le renoncement au nucléaire en prônant la voiture électrique omniprésente dans 10 ans.

    «Il a mis dans ma bouche des choses que je n'ai pas promises. J'avais planifié les choses totalement différemment. Il utilise une arme terrible dans la bouche d'un ancien Président, un mensonge absolu sur la manière dont j'ai présenté les choses», a-t-il expliqué, qualifiant l’attitude de Nicolas Sarkozy de «totalement irresponsable».

    Il a en outre souligné qu’il avait promis la fin des véhicules thermiques en 2040.

    Tags:
    livre, critiques, Emmanuel Macron, Nicolas Hulot, Nicolas Sarkozy
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik