France
URL courte
385
S'abonner

Des agents pénitentiaires ont dû éteindre un feu de cellule à la prison de Grasse jeudi 12 septembre et secourir le prisonnier qui serait à l'origine du sinistre et qui a été conduit à l'hôpital.

Un incendie s’étant déclaré dans un bâtiment de la maison d'arrêt de Grasse jeudi 12 septembre dans la soirée, le personnel est intervenu pour porter secours au prisonnier, a annoncé le syndicat de l'établissement.

C’est un détenu, «connu pour son instabilité psychologique», qui serait à l’origine de l’incendie.

«Très rapidement, une équipe d'intervention a donc été composée, en utilisant les moyens de protection mis à disposition», a précisé le syndicat.

Les surveillants de la prison sont arrivés sur les lieux et ont constaté la présence d’un «mur de feu».

Après avoir refroidi la porte en l'arrosant avec de l’eau, les membres de l’équipe ont réussi à pénétrer dans la cellule, mais, la visibilité étant pratiquement nulle à cause des fumées, ils ont dû avancer à tâtons.

Qui plus est, ils ont eu à «dégager les objets que le détenu avait entassés devant la porte avant de les enflammer. Parmi ces objets… un réfrigérateur», a fait remarquer le syndicat.

Tout est bien qui finit bien

L’équipe d’intervention a porté secours au détenu qui était plaqué à la fenêtre et s’agrippait aux barreaux refusant de sortir. Les agents sont finalement parvenus à lui faire lâcher prise et à le sortir des nuages de fumée planant dans la cellule.

Le syndicat a souligné que le détenu avait été emmené à l’hôpital pour y subir des examens, mais que ses jours n’étaient pas en danger et a ajouté que les raisons de son geste restaient obscures.

«Mission accomplie! Incendie éteint, détenu sauvé, aucun agent blessé», a conclu le syndicat.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Gorbatchev reçoit un message de Biden
Tags:
agent, hôpital, cellules, fumée, incendie, syndicats, Grasse, détenus, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook