France
URL courte
Attaques de tout type contre des permanences LREM (17)
8253
S'abonner

À Paris, la permanence du patron de LREM, Stanislas Guerini, a été dégradée pour la troisième fois depuis l’hiver dernier, les vitres taguées d’inscriptions en jaune.

La façade de la permanence de Stanislas Guerini, patron de LREM, a été retrouvée vandalisée, couverte d’écritures en lettres jaunes, a appris Franceinfo auprès de l’entourage du député. La signature consistait en les initiales FFI, pour «Fous Furieux Indignés».

Le message comprenait notamment la citation de l’article 35 de la Constitution de 1793 (ou an I): «Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection, est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs».

C'est la troisième fois que la permanence parlementaire de M.Guerini, située dans le 17e arrondissement de Paris, est ciblée depuis l'hiver. La plainte est en train d’être préparée, a ajouté son entourage.

Le conseiller de Paris du parti, Jérôme Dubus, s’est indigné face aux «individus qui se complaisent dans le saccage et la dégradation et qui refusent le dialogue».

Dossier:
Attaques de tout type contre des permanences LREM (17)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
Stanislas Guérini, France, vandalisme, dégradation, La République en Marche! (LREM)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook