France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)
605516
S'abonner

Un rassemblement pour le climat et la justice sociale est organisé ce samedi 21 septembre parallèlement à la mobilisation nationale pour l'acte 45 des Gilets jaunes. À Paris, un afflux de Gilets jaunes a rejoint la marche écologiste. D'importantes dégradations ont eu lieu après que des «individus violents» se sont introduits dans le cortège.

Les Journées du patrimoine se déroulent cette année entre 45e mobilisation des Gilets jaunes, marche pour le climat et manifestation contre la réforme des retraites. Dans l'après-midi, des Gilets jaunes sont venus participer à un rassemblement massif pour le climat, la marche devant débuter boulevard Saint-Michel/Luxembourg. Des sifflets, des slogans «Révolution!», «On est là!» se font entendre alors que le cortège avance.

«Nous sommes traités comme des criminels», a déclaré à l’AFP Brigitte, militante écologiste.

«On se rassemble juste pour dire qu'on n'arrive pas à vivre. C'est pas seulement contre un Président mais contre un système» qu'on manifeste, dit pour sa part une femme en sweat à capuche sous couvert de l'anonymat.

Le 45e samedi de mobilisation a démarré place de la Madeleine, où un important dispositif des forces de l'ordre a été déployé en prévision d'un samedi potentiellement à risque. La capitale est également le théâtre d'une manifestation à partir de 13h30 contre la réforme des retraites à l'appel du syndicat FO.

  • Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    © Sputnik .
  • Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    © Sputnik .
  • Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre
    © Sputnik .
1 / 3
© Sputnik .
Des Gilets jaunes à la marche pour le climat, le 21 septembre

«Cette journée est symbolique pour nous, pour la convergence des luttes entre le climat, les retraites», souligne Eric, Gilet jaune venu de Toulouse.

Entre pétards et tirs sporadiques de gaz lacrymogène, l'atmosphère s'est brusquement échauffée peu après le début de la marche pour le climat. Des heurts entre les forces de l'ordre et certains manifestants ont eu lieu.

Les premières «exactions» de black blocs ont été commises, a annoncé la préfecture de police. Une banque a été dégradée, des motos et poubelles incendiées le long du passage des manifestants. La police a constaté la présence de 1.000 manifestants «radicaux» au total dans le cortège.

«Appel au calme»

La veille, Emmanuel Macron a formulé un «appel au calme» en prévision des manifestations des Gilets jaunes qui coïncideraient avec les Journées du patrimoine.

«C'est bien que les gens s'expriment […] Il faut que cela puisse se faire dans le calme», a-t-il indiqué.

​Les autorités craignant un retour des violences, quelque 7.500 forces de l'ordre et militaires devaient être déployés, un ordre de dimensions équivalentes à celui du 1er-Mai dernier, d’après le préfet. Plusieurs établissements ont été fermés, dont l'Arc de Triomphe et le Grand Palais.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)

Lire aussi:

Plus d'un million de personnes infectées par le coronavirus dans le monde
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
«Épidémie exceptionnelle»: le Covid-19 cause plus de 470 nouveaux décès en un jour en France
Tags:
manifestation, justice, climat, France, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook