France
URL courte
4412
S'abonner

Devenue célèbre après sa balade sur les toits d’Armentières la semaine dernière, une panthère a été dérobée par un inconnu au zoo de Maubeuge dans la nuit du 23 au 24 septembre. Le voleur aurait été identifié et est activement recherché.

Un nouveau rebondissement dans l’affaire de la panthère noire qui a été récupérée sur le toit d’un immeuble d’Armentières la semaine dernière. Cette fois l’animal a été volé dans la nuit du 23 au 24 septembre au zoo de Maubeuge. Placée en quarantaine depuis une semaine, elle devait être transportée mercredi 25 septembre au refuge de l’association Tonga dans la Loire, spécialiste de l’accueil des félins et des singes malmenés, a révélé La Voix du Nord.

Cependant lorsque les soigneurs sont arrivés sur les lieux vers 8 heures dans la matinée du 24 septembre, son enclos était vide. Ils ont appelé la police qui n’a retrouvé que les cadenas de six points de sécurité de l’enclos sectionnés, probablement à l’aide d’un coupe-boulon. Les enquêteurs ont alors relevé des empreintes digitales et ont pris les bandes-vidéo pour les analyser.

Le maire de Maubeuge Arnaud Decagny a donné, vers 11 heures ce mardi 24 septembre, des précisions sur sa page Facebook, expliquant «qu’aucune effraction n'a été commise sur les infrastructures d'entrée, de sortie ou l'enceinte du zoo. [...] Les malfrats visaient donc à enlever uniquement le félin et des moyens conséquents ont été utilisés.» Arnaud Decagny se disait «inquiet concernant son état de santé (de l’animal). Tout comme les soigneurs qui sont sous le choc. J'espère que l'enquête aura une issue positive et rapide».

La police a ouvert une enquête. Quant à son propriétaire, son identité a été établie, mais le suspect n'est jamais revenu chez lui. Actuellement, il est activement recherché. Le propriétaire de l'animal risque une peine d’au moins un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende.

Lire aussi:

Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Une jeune enlevée et dépouillée par quatre autres femmes à Saint-Étienne
Invité à se rendre en Israël, le roi Mohammed VI aurait posé deux conditions à Netanyahou pour accepter
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
zoo, vol, Tonga, Loire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook