France
URL courte
132048
S'abonner

Voulant se défausser de ses responsabilités après un grave accident, un jeune homme a décidé de déplacer le corps de son ami décédé sur le siège du conducteur, prenant lui-même pris la place du passager. Après avoir été mis en examen pour «homicide involontaire avec circonstance aggravante», il a été incarcéré.

Un jeune homme de 20 ans a été mis en examen, mardi 24 septembre, pour «homicide involontaire avec circonstance aggravante» et a été placé en détention provisoire après avoir déplacé le corps de son ami de 21 ans, mort suite à un accident de voiture, à la place conducteur comme si c’était lui qui se trouvait au volant, relate La Dépêche du Midi. 

L’accident s’est produit à Léguevin dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 septembre, en Haute-Garonne.

Selon le quotidien, les deux amis ont eu un grave accident, l’un décédant sur le coup. Leur voiture a fait une sortie de route et a heurté violemment un mur d’habitation avant de s’immobiliser dans un fossé.

Venus sur place, les secouristes ont constaté la mort du jeune homme qui se trouvait à la place du conducteur. Mais les enquêteurs ont soupçonné que son corps avait été déplacé.

Le passager qui a survécu a été hospitalisé. Les militaires de la compagnie de gendarmerie du Mirail ont décidé de réaliser des prélèvements pour détecter une éventuelle consommation d’alcool ou de stupéfiants. Les résultats des analyses ont montré que le jeune homme présentait un taux de plus de deux g/l d’alcool dans le sang.

En outre, les policiers ont effectué une autopsie sur le corps du défunt, laquelle a confirmé qu’il ne conduisait pas la voiture au moment du drame, mais se trouvait côté passager. Le quotidien indique que la victime a été placée au volant par son ami, qui voulait se défausser de ses responsabilités.

Quand le blessé est sorti de l’hôpital, il a été interrogé par les gendarmes et convoqué comme simple témoin. Il aurait avoué avoir conduit le véhicule cette nuit fatale après avoir été mis face à ses contradictions par les enquêteurs.

Après avoir été placé en garde à vue lundi 23 septembre, le suspect a été mis en examen puis emprisonné.

Lire aussi:

Plus d'une vingtaine de morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
Covid-19: bars et restaurants fermés à Aix-Marseille «à partir de dimanche soir», annonce Muselier
Tags:
tribunal, décès, police, accident de la route, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook