France
URL courte
Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (42)
6108
S'abonner

Bien que le feu ait été éteint et que le préfet de Normandie ait assuré que la fumée ne présentait «pas de toxicité aiguë», la station régionale de France 3 Normandie, située à proximité du site de Lubrizol, a été évacuée à cause d’une odeur nauséabonde et du panache de fumée dû à l'incendie.

Mercredi à Rouen, plusieurs heures après le début de l’incendie de l’usine Lubrizol, les habitants portaient parfois un foulard ou un masque pour pouvoir respirer. Toutefois, les autorités de la région ont rejeté une «toxicité aiguë».

«Je comprends cette inquiétude car c’était extrêmement impressionnant. La préfecture était dans l’axe du panache» qui a mesuré jusqu’à 22 km de long, a déclaré le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, au micro France Bleu Normandie Seine-Maritime/Eure en répétant que cette fumée ne présentait «pas de toxicité aiguë».

Malgré ses assurances, la rédaction de la chaîne France 3 a décidé d’évacuer ses salariés, annonce son site officiel.

«Des particules retombaient, une odeur nauséabonde et âcre a aussi été relayée à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux. Nous l'avons ressentie aussi, malgré un confinement dans le bâtiment (fenêtres fermées) et des masques de protection mis à disposition de l'ensemble du personnel», annonce le texte sur le site.

La station régionale de France 3 Normandie se trouve sur les quais de Rouen, «à 800 mètres du site de Lubrizol et juste dans l'axe du panache de fumée de l'incendie compte tenu de la direction des vents.»

En milieu d'après-midi, de nombreux établissements publics sont restés fermés, notamment les écoles, collèges, lycées et les crèches situés sur la rive droite de Rouen et dans 12 communes avoisinantes, a précisé la préfecture. Les établissements scolaires resteront fermées jusqu’au 30 septembre. Les maisons de retraite font également l'objet d'une mesure de confinement.

Le feu qui s'est déclaré le 26 septembre dans l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime), classée Seveso, a été éteint. Le préfet a indiqué vendredi n'avoir aucune information sur ses causes.

Dossier:
Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (42)

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
fumée, Normandie, feu, incendie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook