Ecoutez Radio Sputnik
    Un enfant dans un bac à sable (image d'illustration)

    Le directeur d’un centre de loisirs des Yvelines mis en examen pour viol d’une fille de trois ans

    CC0 / kaboompics
    France
    URL courte
    26444
    S'abonner

    Un homme âgé de 41 ans a été mis en examen, soupçonné d’avoir violé une enfant de trois ans dans les Yvelines, indique Le Parisien. Le suspect, qui était le directeur d’un centre de loisirs, a dénoncé les accusations en expliquant les faits par le voyeurisme.

    Le directeur d’un centre de loisirs des Yvelines a été placé en détention provisoire, mis en examen le 25 septembre pour viol, agression sexuelle et corruption de mineurs. L’homme âgé de 41 ans a été accusé d’abus sexuel sur une fille de trois ans et d’avoir entretenu une relation suspecte avec une autre fille âgée de sept ans, relate Le Parisien.

    Des accusations confirmées par un examen médical

    Les faits se sont déroulés au mois de juillet au centre de loisirs à Châteaufort. La mère d’une des deux victimes a porté plainte auprès de la gendarmerie de Magny-les-Hameaux le 10 septembre, précise la publication.

    Elle s’est référée aux témoignages de sa fille, selon lesquels, son enfant avait subi des abus sexuels pendant la sieste à l’école maternelle. Un examen médical a confirmé qu’elle avait effectivement été victime de viol.

    Après que l’homme a été arrêté le 23 septembre, les gendarmes de la brigade de recherche de Rambouillet ont découvert sur son téléphone portable des clichés pris sous les jupes de filles.

    Il l’explique par «un jeu»

    Cependant, le quadragénaire, «animé par un sentiment d’injustice», a nié les accusations de viol, en ne reconnaissant que les faits liés au voyeurisme. Dans ses auditions, il les a qualifiés de «jeu» avec une collègue, indique Le Parisien.

    Le suspect avait déjà écopé d’un mois de prison avec sursis en 2017 pour exhibition sexuelle, a fait savoir Actu17. Étant marié, il élève ses deux jeunes enfants.

    Selon la direction de l’association Charlotte 3C, gérant de l’accueil périscolaire dans ce centre de loisirs, l’homme a été immédiatement mis à pied après que les accusations portées contre lui ont été connues, a affirmé Le Parisien.

    Tags:
    fille, enfants, mineurs, suspect, accusations, abus sexuel, viol, agressions sexuelles, Yvelines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik