Ecoutez Radio Sputnik
    Des billets de 500 euros (image d'illustration)

    Six Gilets jaunes condamnés à des amendes après la manifestation devant le domicile de Schiappa

    CC0 / cosmix
    France
    URL courte
    30962
    S'abonner

    Un tribunal correctionnel a condamné six Gilets jaunes impliqués dans une manifestation devant le domicile de Marlène Schiappa du 24 mai à des amendes allant de 500 à 1.500 euros. Ils auront également à verser un euro à titre de préjudice moral, indique France Bleu Maine.

    Des peines d’amende allant de 500 à 1.500 euros ont été prononcées le 27 septembre pour six Gilets jaunes qui avaient fait un arrêt de trois minutes devant le domicile de la secrétaire d’État Marlène Schiappa au Mans lors d’une manifestation dans la nuit du 24 au 25 mai 2019, informe France Bleu Maine.

    Le tribunal correctionnel du Mans a condamné deux des six personnes à une amende de 1.500 euros et quatre à 500 euros, alors que des peines de 500 euros à deux mois de prison avec sursis avaient été requises à l’égard des manifestants lors de l’audience du 24 juillet.

    Un euro pour préjudice moral

    Les condamnés devront payer un euro pour préjudice moral. En outre, l’un d’eux n’est pas autorisé à manifester dans la Sarthe pendant deux ans, indique la station de radio. Les personnes ont été poursuivies pour «trouble à la tranquillité d’autrui», «organisation d’une manifestation non déclarée», «outrage à une personne chargée d’une mission de service public» et «injure en raison du sexe». Cependant, la dernière accusation n’a finalement pas été retenue par le tribunal.

    Selon les témoignages de Marlène Schiappa publiés sur Facebook, les membres de sa famille dont elle, son mari, ses deux filles et une amie de l’une de ces dernières avaient été «violemment tirés du lit par une quarantaine de Gilets jaunes furieux qui ont déboulé devant chez nous sous nos fenêtres».

    Les menaces de mort non confirmées

    Les manifestants étaient regroupés «en hurlant des slogans agressifs, des menaces de mort, en jetant des pétards vers la maison avec des outils, sifflets, cornes de brunes ». Elle a également mis en exergue l’état des enfants qui avaient été réveillées par «des bruits de détonation couplés aux bruits de frappe sur les portes».

    Plusieurs vidéos postées sur Facebook ont confirmé que l’arrêt des Gilets jaunes devant le domicile manceau de la secrétaire d’État avait duré environ trois minutes. Cependant, l’analyse de ces images n’a pas prouvé l’existence des menaces de mort citées par Marlène Schiappa.

    Tags:
    amende, manifestation, le Mans, gilets jaunes, Marlène Schiappa
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik