Ecoutez Radio Sputnik
    Une manifestation des habitants de Rouen après l'incendie de Lubrizol, 30 septembre 2019

    «On est face à une catastrophe industrielle»: une manifestation à Rouen après l'incendie de Lubrizol

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (41)
    12454
    S'abonner

    Des habitants de Rouen se sont rassemblés ce lundi 30 septembre au centre de la ville pour manifester suite à l'incendie dans une usine ultra-sensible Lubrizol, classé Seveso «seuil haut».

    Une manifestation se déroule ce lundi 30 septembre sur le quai de Boisguilbert, à Rouen, les manifestants ont essayé de pénétrer dans l'attraction touristique Panorama XXL où le préfet de la Seine-Maritime s’exprime sur l’incendie à l'usine Lubrizol lors de la réunion du conseil métropolitain, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

    Certains manifestants portent des masques, selon notre correspondant.

    «On est face à une catastrophe industrielle» pareille à celle de Tchernobyl, a déclaré un manifestant du pays de Bray qui porte une banderole frappée des mots «Toulouse Tchernobyl Rouen Bhopal», lieux de grandes catastrophes industrielles. L'homme a apporté des œufs et des framboises de chez lui, qu'il dit devoir jeter en raison de l'incendie à l'usine de Lubrizol.

    Les manifestants réclament des informations et des consignes

    «On n'a pas de réponses, on n'a rien. On ne sait pas ce qu'on a avalé et ingurgité [...] ce qu'on a dans nos poumons. C'est scandaleux. On n'a pas les résultats d'analyses», a déclaré une autre manifestante.

    Un manifestant portant un masque a présenté au correspondant de Sputnik un échantillon d'eau de pluie, récoltée d'après ses dires à Mont-Saint-Aignan, qui contient des particules jaunes d'origine inconnue. Il a annoncé son intention de présenter ce liquide à un expert en chimie.

    Un participant à la manifestation de Rouen (30 septembre 2019)
    © Sputnik .
    Un participant à la manifestation de Rouen (30 septembre 2019)

    «On a peur, on a besoin d'information», témoigne Nathalie, une fermière qui réside à 25 km de Rouen. Selon elle, il y a eu des retombées de suie après le début de l'incendie, ainsi qu'une odeur de pompe à essence, de la fumée «comme si le champ du voisin était en feu» et les gens autour d'elle avaient mal à la tête et envie de vomir.

    Une manifestation des habitants de Rouen après l'incendie de Lubrizol, 30 septembre 2019
    © Sputnik .
    Une manifestation des habitants de Rouen après l'incendie de Lubrizol, 30 septembre 2019

    Certaines personnes ont scandé «Castaner démission!», «Démission du préfet» et «On veut la vérité» et ont chanté «On est là!», avant d'essayer de pénétrer dans l'attraction touristique Panorama XXL où se trouverait le préfet, selon certains manifestants.

    Incendie dans une usine ultra-sensible

    Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre dans une usine chimique du groupe américain Lubrizol Corporation, classée Seveso II («seuil haut»), et implantée depuis 1954 dans la zone industrielle et portuaire au sud-ouest de Rouen.

    Cette usine synthétise et stocke des produits phosphorés et organosulfurés destinés à être utilisés comme additifs pour lubrifiants, selon le rapport du commissaire enquêteur sur le plan de prévention des risques technologiques de l'usine Lubrizol publié en 2014.

    Dans un communiqué, Lubrizol a précisé que «l'incendie a touché un entrepôt, une installation d'enfûtage et un bâtiment administratif». Une enquête pour déterminer l'origine de l'incendie, pour l'heure «inconnue», a été ouverte par le parquet de Rouen.

    Dossier:
    Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (41)

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Réforme des retraites: Delevoye déclare finalement 13 mandats et regrette une «erreur»
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    usine chimique, incendie, manifestation, Rouen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik