France
URL courte
73311
S'abonner

Une trentenaire sera jugée le 2 octobre en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne pour avoir injurié le maire de Montbrison, Christophe Bazile. Elle lui avait craché au visage et sur les vêtements.

Une femme de 34 ans a été écrouée le 30 septembre au soir après avoir injurié et craché au visage du maire de Montbrison (Loire) dimanche, a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Etienne.

Dimanche après-midi, le maire DVD Christophe Bazile a été pris à partie par cette femme, après avoir fait connaître sa qualité de premier magistrat de cette sous-préfecture. Il tentait de calmer la bruyante altercation qui l'opposait à son compagnon dans un jardin public de la ville. D'après les déclarations contenues dans sa plainte, elle a réagi en l'injuriant et en lui crachant dessus à plusieurs reprises, au visage et sur ses vêtements.

Le juge des libertés et de la détention a validé le placement en détention de cette habitante de Montbrison au centre de détention de La Talaudière (Loire), dans l'attente de son jugement, mercredi 2 octobre, en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, indique l'AFP.

Connue pour son addiction à l'alcool, elle avait été jugée par défaut et condamnée en octobre dernier à quatre mois de prison avec obligation de soin à la suite de l'agression d'un gendarme, indique encore le parquet qui précise qu'elle n'a pas respecté son contrôle judiciaire.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Poutine: l’image de Joe Biden présentée par la presse «est loin de la réalité»
Procès Bygmalion: six mois ferme requis contre Nicolas Sarkozy
Tags:
prison, maire, Saint-Etienne, Loire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook