France
URL courte
471
S'abonner

En état d’ébriété très avancé, un homme sorti de boîte de nuit a décidé de braquer un appartement d’étudiants, muni d’un couteau de cuisine. Sa tentative a échoué car il a été interpellé après s’être endormi sur le canapé des jeunes gens.

La soirée festive d’un homme de 22 ans s’est achevée sur son interpellation alors qu’il avait consommé une grande quantité d’alcool, peu après avoir quitté la boîte de nuit le QG, à Besançon, dimanche 29 septembre, relate l’Est républicain.

Selon le quotidien, après être sorti de la boîte de nuit, vers six heures du matin, il a décidé de se rendre dans un appartement dans le secteur Tarragnoz, où trois étudiants n’étaient pas encore couchés.

Alors que l’homme sonnait à la porte, l’un des individus présents dans le logement l’a laissé entrer. Tout à coup, il a sorti un couteau de cuisine, menaçant les jeunes et leur réclamant de l’argent. L’Est républicain indique que le malfaiteur a alors fouillé toutes les pièces de l’appartement.

Voulant calmer l’agresseur, l’un des étudiants, apeuré, lui a remis dix euros. Pourtant, l’homme n’était pas pressé de quitter le logement, et quelques instants plus tard, il s’est effondré sur le canapé et s’est endormi, en raison de son alcoolisation élevée.

Choqués par ce qui venait de leur arriver, les victimes ont appelé la police qui a rapidement interpellé le malfaiteur. Selon le quotidien, l’homme a d’abord été placé en cellule de dégrisement au commissariat, puis placé en garde à vue.

Le braqueur est poursuivi pour violence et extorsion avec arme, violation de domicile et dégradations de biens privés. Il doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Besançon en février 2020.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
Besançon, attaque au couteau, ivresse, braquage, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook