Ecoutez Radio Sputnik

    La préfecture de police de Paris attaquée, plusieurs morts, l’assaillant tué

    © REUTERS / PHILIPPE WOJAZER
    France
    URL courte
    Attaque à la préfecture de police de Paris (37)
    1374464
    S'abonner

    Un homme a été abattu à la préfecture de police de Paris après avoir attaqué au couteau des policiers. Plusieurs agents ont été blessés dont quatre sont morts, d’après le dernier bilan.

    Une attaque à l’arme blanche a eu lieu ce jeudi 3 octobre dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris. Un individu qui faisait partie du personnel de la préfecture a attaqué au couteau plusieurs agents dont quatre ont succombé par la suite à leurs blessures. L’assaillant a été abattu.

    Nouveaux messages
    • 23:02
      Des policiers devant la préfecture de police de Paris

      «C'est quelqu'un qui fait boulot-maison-boulot»: ce que l’on sait sur l'auteur de l'attaque à la préfecture de police

      Alors que la police judiciaire enquête sur les raisons qui ont poussé cet employé de la préfecture de police de Paris à tuer quatre de ses collègues, plusieurs témoignages et quelques faits dévoilés par les autorités permettent de dresser un premier portrait.
      En savoir plus
    • 22:20
      La Préfecture de police de Paris le jour de l'attaque

      Employés de la préfecture de police de Paris sous le choc: «On réalise que tout peut arriver n’importe où»

      «Cela fait un très drôle d'effet». Plusieurs employés de la préfecture de police de Paris, où quatre de leurs collègues ont été tués jeudi 3 octobre, ont livré leurs témoignages au Parisien.
      En savoir plus
    • 20:34

      Un collègue de l’assaillant: «Il ne s'est jamais montré violent»

      Un homme qui travaillait avec l’assaillant l’a décrit au Parisien comme «un geek» qui «était très fermé». Pour un autre collège, «c’était un homme sans histoire» qui «ne s'est jamais montré violent».

      Quant à ses voisins, ils le décrivent lui et sa femme comme «une couple normal». Ils avaient deux enfants, âgés de neuf et trois ans, a appris un journaliste du quotidien qui précise que l’homme ne manifestait pas de signe de radicalisation.

    • 19:46

      En visite à Rodez, dans l’Aveyron, le Président de la République a fait observer une minute de silence pour rendre hommage aux victimes de l’attaque.

      Au début du débat sur les retraites à Rodez, dans l'Aveyron, Emmanuel Macron a qualifié de «véritable drame» la mort de quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris. Il a ensuite demandé une minute de silence «pour ceux qui sont tombés, leurs familles et leurs collègues».

    • 19:34

      Le policier qui a abattu l'assaillant était un stagiaire

      Sur l’antenne de BFM TV, Nicolas Pucheu, secrétaire de la communication Île-de-France du syndicat UNSA Police, a indiqué que le policier ayant abattu l’auteur de l’attaque n’était en poste que depuis quatre mois.

      «Pour un jeune collègue, pas très aguerri, fraîchement sorti d'école qui doit faire usage de son arme de surcroît sur un collègue, le retentissement psychologique doit être extrêmement important», a estimé M.Pucheu.

    • 18:59
      Situation à Paris après l'attaque au couteau à la préfecture, 3.10.2019

      «Tout le monde a eu peur»: une employée de la préfecture de police témoigne après l’attaque meurtrière

      Une employée de la Préfecture de police de Paris, Josie, a témoigné à BFM TV après l’attaque au couteau qui a fait quatre morts sur son lieu de travail.
      En savoir plus
    • 18:09

      Christophe Castaner rend hommage aux victimes de l’attaque: «le ministère de l'Intérieur est en deuil»

    • 18:01

      L'auteur de l’attaque s’est converti à l'islam il y a 18 mois, d’après BFM TV

      Sans donner d’autres détails, BFM TV informe que l’auteur de l’attaque dans la préfecture de police de Paris s’est converti à l’islam il y a 18 mois.

    • 17:46

      «La piste terroriste est privilégiée», selon Actu 17

      Le site Actu 17, se référant à ses sources, écrit que «la piste terroriste est privilégie» dans l’attaque. Selon le média, l’assaillant était «converti à l’islam» et devait être prochainement convoqué par sa chef, qui figure parmi les victimes, pour s’expliquer sur le fait qu’il ne saluait plus les femmes.

      Par la suite, le site Actu 17 est revenu sur ses premières informations selon lesquelles la chef de l’assaillant figurait parmi les personnes tuées.

    • 17:20

      La femme de l'assaillant présumé en garde à vue

      Dans un commentaire à 20 Minutes, le parquet de Paris a indiqué que l'épouse de l'auteur présumé de l'attaque avait été placée en garde à vue.

    • 17:03

      «Trois fonctionnaires de police et un agent administratif» tués, selon le procureur de Paris Rémy Heitz

      Parmi les personnes tuées par l’assaillant figurent trois hommes et une femme. Il s’agit de «trois fonctionnaires de police et un agent administratif», a indiqué Rémy Heitz.

      M.Heitz a dit avoir ouvert une enquête confiée à la brigade criminelle de la direction régionale de la police judiciaire pour «homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique» et «tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique».

      Il a également confirmé qu’une perquisition était en cours au domicile de l’assaillant.

    • 16:42

      L’auteur de l’attaque était adjoint administratif de la préfecture depuis 2003, selon Christophe Castaner.

      S'exprimant devant la presse, le ministre de l’Intérieur a qualifié l’assaillant de «fonctionnaire à priori modèle» qui n'a «jamais eu de difficultés comportementales». Selon le ministre, l’homme était effectivement âgé de 45 ans et était employé de catégorie C. Il travaillait au service informatique depuis 2003.

    • 16:33

      L’assaillant n’a pas réagi aux sommations, selon un témoin

      Un agent de la préfecture a raconté au Parisien la mort de l'auteur de l'attaque.

      «Le policier qui faisait une pause de garde a fait trois sommations mais l'assaillant ne s'est pas arrêté. Il a tiré deux coups de feu et j'ai vu l'homme tomber», a-t-il déclaré.

    • 16:24

      Le déroulement de l’attaque, d’après Le Parisien

      Selon le quotidien, vers 13 heures, l’homme a attaqué à l'aide d'une arme blanche trois policiers dans deux bureaux du premier étage du bâtiment. Il a ensuite pris la direction des escaliers et s’en est pris avec un couteau de cuisine à deux femmes. Il a été finalement abattu dans la cour du 19 août 1944 lorsqu’un policier lui a tiré une balle dans la tête après qu’il a refusé de lâcher son couteau.

    • 16:04

      Perquisition en cours au domicile de l’assaillant. Une enquête ouverte

      Se référant à ses sources, BFM TV parle d’une perquisition en cours au domicile de l'auteur présumé de l'attaque. Toujours d’après le média, une enquête a été ouverte par le parquet de Paris et confiée à la brigade criminelle.

    • 15:50

      Un correspondant de Sputnik devant la préfecture de police de Paris

    • 15:41

      Au début de sa séance de l’après-midi, l'Assemblée nationale a rendu hommage aux victimes de l’attaque et observé débout un «moment de recueillement».

    • 15:35

      L'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb exprime son soutien à la préfecture de police de Paris.

    • 15:21

      Le directeur général de la police nationale a exprimé son «indéfectible soutien» aux forces de l’ordre.

    • 15:14

      La piste du conflit interne est privilégiée

      Comme informe BFM TV, l'assaillant était sourd et muet et, pour le moment, la police privilégie la piste du conflit interne. L’auteur de l’attaque, âgé de 45 ans, est né à Fort-de-France en 1974 et s’appelait Mickaël, précise Actu 17.

    • 15:10

      La situation sur place

      Situation près du lieu de l'incident
    • 15:10

      Selon Loïc Travers, secrétaire national adjoint de la section Île-de-France du syndicat Alliance, l’attaque s'est produite à proximité du bureau de l'agresseur qui travaillait à la préfecture depuis 20 ans et ne faisait l'objet d'aucun signalement.

    • 15:09

      Le Président Emmanuel Macron vient d'arriver sur place

      «Le Président de la République s’est rendu à la Préfecture de Police de Paris pour témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels de la préfecture», a indiqué l'Elysée.

      Christophe Castaner qui a repoussé son déplacement en Turquie est également présent sur place avec le secrétaire d'État Laurent Nunez.

    • 14:56

      Un homme qui était dans la cour de la préfecture témoigne de l’attaque au Parisien.

      Selon le témoignage d’un homme qui se trouvait dans la cour de la préfecture de police au moment de l’attaque, l’agression s’est produite vers 12h30.

      «Autour de moi, il n'y avait que des policiers. Ils ont immédiatement tous dégainé leur arme. J'ai été très surpris d'entendre ces tirs car ce n'est pas l'endroit où on imagine que ça puisse se produire. J'ai d'abord pensé à un suicide, car il y en a beaucoup en ce moment. Et puis quelques instants plus tard j'ai vu des policières en pleurs. Je me suis dit que ça devait être grave. Les policiers étaient en panique, ça courait partout. Beaucoup de personnes étaient en pleurs», a-t-il déclaré cité par le quotidien.

    • 14:49

      La maire de Paris Anne Hidalgo réagit sur Twitter à l’attaque.

    • 14:42

      Le Parisien évoque un bilan de cinq morts dont l’assaillant

      Se référant à des sources concordantes, Le Parisien fait état de cinq personnes tuées dont l’assaillant. Par la suite, plusieurs autres médias ont confirmé ce chiffre en se référant à leurs propres sources.

    • 14:35

      Le Premier ministre, Édouard Philippe, vient d'arriver sur les lieux de l’attaque.

    • 14:27

      L’assaillant serait un adjoint de sécurité en poste à la préfecture de police de Paris, selon France 24.

    • 14:19

      Un second policier a succombé à ses blessures. Le bilan de l’attaque s’élève à trois morts dont l’assaillant, d’après Actu 17.

    • 14:16

      La mort de l'assaillant confirmée

      «Au moment où je vous parle, il y a un collègue qui est effectivement décédé des suites d'une attaque au couteau. On a un autre collègue qui est très choqué […] et on a un auteur qui a été abattu par un autre collègue dans le cadre d'une situation a priori de légitime défense», a fait savoir à BFM TV le secrétaire national adjoint de la section Île-de-France du syndicat Alliance Loïc Travers.

    • 14:12

      Le périmètre autour de la préfecture de police est bouclé.

    • 14:11

      Cinq policiers ont été blessés lors de l’attaque. Une des victimes, une policière, est décédée, selon Actu 17.

    • 14:04

      Fermeture du métro près des lieux de l’attaque

      La station de métro située près de la préfecture été fermée pour des raisons de sécurité, informe la RATP

    • 13:58

      L'assaillant faisait partie des effectifs de la préfecture de police, selon RTL.

    • 13:53
    En direct
    La préfecture de police de Paris attaquée, plusieurs morts, l’assaillant tué
    +
    Dossier:
    Attaque à la préfecture de police de Paris (37)
    Tags:
    Préfecture de police de Paris, attentat, attaque au couteau, attaque, police, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik