France
URL courte
1412
S'abonner

Parti de Suède pour rallier la Tunisie, le voilier d’un marin russe a subi d’importantes avaries au large des Landes samedi 28 septembre. La SNSM se mobilise pour lui venir en aide afin qu'il puisse poursuivre son périple, rapporte France Bleu.

La SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Capbreton a lancé une chaîne de solidarité afin d’aider un marin russe naufragé à réparer son voilier. Dans la nuit du 27 au 28 septembre, Dmitry Galantsev, âgé de 53 ans, s'est en effet trouvé en difficulté au large des Landes alors que l'océan était agité, indique France Bleu.

Essayant de trouver refuge dans le port de Capbreton, il s'est fait éjecter de son bateau, lequel a percuté l'estacade. Après que ce dernier a été remorqué jusqu’au port, il est devenu clair que le Russe ne pourrait pas poursuivre son périple, l’embarcation ayant été sérieusement endommagée.

Pour pouvoir remettre le bateau à flot, il faudrait débourser entre 4.000 et 5.000 euros, selon une première estimation. Une somme qu’il ne peut pas se permettre car toutes ses économies ont coulé. Pour l’aider, la SNSM a lancé une collecte en ligne (contact: snsm.capbreton@gmail.com).

Après la réparation de son voilier qui a déjà vogué au large de la Suède, du Danemark, des Pays bas et du golfe de Gascogne, Dmitry Galantsey espère atteindre le but fixé: la Tunisie.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
Tags:
voilier, naufrage, Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook