Ecoutez Radio Sputnik
    Rouen: syndicats et ONG manifestent pour la vérité sur l'incendie

    «Qu'on arrête de mentir aux gens», appelle Michel Onfray après l’incendie de Rouen

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (40)
    13375
    S'abonner

    Une semaine après l'incendie qui a ravagé l'usine Lubrizol à Rouen, le philosophe Michel Onfray a dénoncé le double discours des autorités sur l’écologie alors que la population redoute de lourdes conséquences sanitaires et environnementales.

    Le philosophe Michel Onfray a dénoncé sur Europe 1 l’inaction des autorités et le traitement médiatique de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen.

    Il a estimé que pour les médias, «la mort de Chirac avait volé un peu la vedette» au drame survenu dans l’usine normande, n’hésitant pas à dresser un parallèle avec le traitement médiatique de la catastrophe de Tchernobyl.

    «On retrouve ce qui s'est passé avec Tchernobyl: "le nuage n'est pas toxique", nous dit-on», a indiqué Michel Onfray.

    «C'est le truc habituel du pouvoir qui nous dit qu'il ne se passe rien, qu'il faut circuler, il n'y a rien à voir», a-t-il poursuivi, pointant les «risques industriels majeurs» que présentent les sites classés Seveso.

    Évoquant le discours politique sur l’écologie à la lumière de l’incendie de Rouen, le philosophe a fustigé les deux poids, deux mesures des autorités.

    «Qu'on arrête de mentir aux gens en disant que l'écologie est la chose la plus essentielle, quand on s'en moque complètement», a-t-il dénoncé avant de poursuivre: «quand il s'agit vraiment d'être écologiste, il n'y a plus personne».

    La dangerosité pose question

    La ministre de la Santé Agnès Buzyn a reconnu mercredi 2 octobre que l’État ignorait actuellement la dangerosité pour la santé des produits chimiques ayant brûlé dans l’incendie. Selon elle, «cette pollution qui est réelle, pour l'instant elle n'entraîne pas de risques pour la santé, avec ce que nous connaissons aujourd'hui».

    C'est désormais le pôle santé publique du parquet de Paris qui est en charge du dossier.

    Fidèle à la promesse de «transparence», la liste des produits qui ont brûlé a été publiée mardi soir. La préfecture a assuré que «tous les produits ne sont pas dangereux» et a mis en ligne 479 fiches sur «les caractéristiques des produits et les risques associés» en cas de combustion.

    C'est la période de ,igrqtion pour les cigognes
    © Sputnik . Bruno Marty
    C'est la période de migration pour les cigognes
    Dossier:
    Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (40)
    Tags:
    incendie, Michel Onfray, Rouen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik