France
URL courte
212424
S'abonner

En difficultés financières après les élections de 2017, le parti de Marine Le Pen a reçu une aide de huit millions d’euros d’un homme d’affaires français, révèle Mediapart. Ce prêt a été versé par une banque basée aux Émirats arabes unis.

En grandes difficultés financières suite aux élections de 2017, c’est Laurent Foucher, un homme d’affaires français, qui a refinancé le Rassemblement national (RN) grâce à un prêt de huit millions d’euros, révèle Mediapart dans une nouvelle enquête publiée vendredi 4 octobre.

Selon le média, la somme a été avancée par M.Foucher sur la base d’un contrat de prêt et a été versée par une banque basée aux Émirats arabes unis. L’origine des fonds reste toutefois incertaine. 

D’après les révélations de Mediapart, ce prêt est arrivé in extremis dans les caisses du parti fin juin 2017, une semaine avant le dépôt du compte de campagne présidentiel de Marine Le Pen. Ce qui lui a évité d’avoir à déposer des comptes en déficit, c’est-à-dire l’invalidation, et surtout le non-remboursement de ses dépenses de campagne.

Manque d’argent du RN

Durant l’été 2017, à la sortie de la présidentielle et des législatives, la situation du RN était peu reluisante. Le parti n'avait ainsi pas eu les moyens d'organiser de rassemblement estival, devant rembourser différents prêts et se préparant à une baisse des dotations publiques de 500.000 euros en 2018.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
banques, Émirats Arabes Unis, Marine Le Pen, élections, Rassemblement national (RN), prêt, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook