Ecoutez Radio Sputnik
    Paris

    Marcel Campion et Jean-Marie Bigard sur une même liste aux élections pour «libérer» Paris d’Hidalgo

    CC0 / Walkerssk
    France
    URL courte
    3234
    S'abonner

    Le «roi des forains» Marcel Campion a lancé sa campagne pour les élections municipales de mars 2020 Libérons Paris et a inclus dans sa liste «des entrepreneurs, des artisans, des écrivains» et Jean-Marie Bigard, 17 têtes en tout un an après qu’il a déclaré sa candidature à Paris.

    Surnommé le «roi des forains», l’homme d'affaires Marcel Campion a présenté sa liste pour les élections municipales de mars 2020 à Paris, dans laquelle l'humoriste Jean-Marie Bigard est présent, relate Le Parisien. Il a dévoilé sa liste un an après qu’il a déclaré sa candidature aux municipales. L’objectif principal au cœur du programme de Marcel Campion est de «libérer» Paris d’Anne Hidalgo. Il souligne que parmi ses 17 têtes de liste il y a «des entrepreneurs, des artisans, des écrivains».

    «Ce sont des gens qui me connaissent, qui me suivent et qui sont uniquement issus de la société civile. Il n’y a pas de politique. On trouve des entrepreneurs, des artisans, des écrivains. Et Jean-Marie Bigard dans le VIe», a tenu à souligner l’homme d’affaires cité par le quotidien.

    Parmi les autres promesses qui font partie du programme de ce mouvement lancé par le forain de 79 ans, il y a «l’ouverture des berges en semaine, l’absorption de la dette et la création de grands parkings».

    De son côté, Jean-Marie Bigard a indiqué sur Twitter qu’il rejoignait la liste par amitié.

    Le «roi des forains»

    À 79 ans, Marcel Campion, le «roi des forains», est une figure incontournable du monde de la fête foraine. À la tête de 35.000 familles, qui font appel à lui pour défendre leurs intérêts, ce personnage haut en couleur est régulièrement adepte des méthodes musclées lorsqu'il faut protéger les siens: en témoigne le bras de fer entamé avec la mairie de Paris.

    En effet, après la décision du Conseil de Paris de supprimer le marché de Noël, privant ainsi les forains de 2.000 emplois directs, Marcel Campion n'a pas hésité à lancer des opérations escargot pour signifier le mécontentement de la profession. Quelques jours plus tard, il a perturbé avec les forains les illuminations des Champs-Élysées.

    Tags:
    politique, élections municipales, forains, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik