France
URL courte
8312
S'abonner

Un homme a été mis en examen pour homicide volontaire sur sa compagne dans le Loiret. Il s’est présenté à la gendarmerie deux jours après l’accident pour avouer les faits, indique La République du Centre.

Mardi 1er octobre, un homme âgé de 46 ans s’est rendu à la gendarmerie de Puiseaux, dans le Loiret, afin d’expliquer qu’il avait accidentellement tué sa concubine deux jours plus tôt, relate La République du Centre. Le corps de la femme, âgée de 53 ans, a été retrouvé sans vie à son domicile.

L’autopsie a révélé que la victime avait reçu une cartouche de fusil de chasse en plein cœur, d’après la même source. L’auteur du meurtre affirme toutefois que le coup de feu fatal s’est produit par accident.

Le procureur de la République d’Orléans a quant à lui indiqué que la version du mis en cause semblait «peu compatible avec les constatations médico-légales, notamment en ce qui concerne la trajectoire et la distance du tir».

L’individu a été mis en examen pour homicide volontaire sur concubin et placé en détention provisoire, a annoncé le parquet d’Orléans, cité par les médias français.

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
France, meurtre, Loiret, féminicide
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook