France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)
24850
S'abonner

Le 47e acte de la mobilisation des Gilets jaunes a été marqué, samedi 5 octobre, par une série d’incidents en marge des défilés organisés dans plusieurs villes, notamment à Amiens, ce qui a débouché sur des interpellations.

Si la mobilisation des Gilets jaunes avait commencé à Amiens, dans la Somme, dans une ambiance festive en fin de matinée le 5 octobre, la situation s’est dégradée l’après-midi quand des policiers ont été la cible de jets de pierres et de bâtons et ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, a informé un correspondant de l'AFP.

C’est dans cette situation de tension qu’un homme, tentant d'échapper aux forces de l'ordre, a descendu le talus et est tombé dans un bras, peu profond, de la Somme.

«On ne laisse pas passer les pompiers pour un blessé»

Quelqu’un a volé à son secours, mais le malheureux tente de se retirer loin de lui.

«Il refuse l’aide, il est en état de choc à mon avis», commente l’auteure de la vidéo.

Voyant que la victime se déplace difficilement, elle suggère qu’il pourrait avoir «une fracture ouverte au genou».

Les forces de l’ordre arrivent sur les lieux, mais ne font rien pour l’aider.

«Il y a une provocation de la part des forces de l’ordre. Ils ont fait effectivement des doigts d’honneur», a constaté l’auteure.

Finalement, le blessé a heureusement été aidé. Mais ce n’était pas la fin de l’histoire, car les pompiers étaient bloqués et ne pouvaient pas passer.

«Il y a un blessé là-bas! Les pompiers sont en train de manœuvrer parce qu’on ne les laisse pas passer. On ne laisse pas passer les pompiers pour un blessé. Les pompiers vont devoir faire le tour», constate l’auteure en fin de vidéo.

Neuf interpellations

Dans l'après-midi du 5 octobre, le cortège des Gilets jaunes a suivi, selon la préfecture, l'itinéraire autorisé autour du centre-ville pour «aller chercher» Emmanuel Macron qui a grandi dans le chef-lieu de la Somme.

Neuf interpellations ont eu lieu, a précisé la préfecture.

Aucun blessé n'a été signalé parmi les manifestants. Un fonctionnaire de police a été victime d'un malaise et deux CRS ont été blessés «par des jets de pavés». La mairie a par ailleurs déploré les dégradations ayant visé «trois abribus, des conteneurs ainsi que les devantures de quatre établissements bancaires».

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 40 semaines de mobilisation (43)

Lire aussi:

Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Tags:
pavés, préfecture, tensions, pierre, blessés, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), pompiers, interpellation, Amiens, Somme, gilets jaunes, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook