France
URL courte
18532
S'abonner

Une manifestation de la diaspora algérienne a rassemblé près d'un millier d'Algériens et de Français d'origine algérienne à Paris à l'occasion du 31e anniversaire des émeutes du 5 octobre 1988 à Alger réprimées par l'armée.

Près d'un millier d'Algériens et de Français d'origine algérienne ont défilé dimanche à Paris pour réclamer une véritable «transition démocratique» en Algérie et commémorer les victimes des violentes émeutes du 5 octobre 1988 à Alger qui avaient été réprimées dans le sang par l'armée, a annoncé l'agence France-Presse (AFP).

«Algérie libre et démocratique! Bye bye Gaïd Salah. Il n'y aura pas de vote cette année!», a clamé la foule rassemblée sur la place de la République, comme chaque dimanche depuis le 22 février, au départ d'une marche en solidarité avec les manifestants de leur pays d'origine, rappelle l'agence.

La contestation massive en Algérie a poussé le Président Abdelaziz Bouteflika à démissionner début avril, mais les protestataires réclament toujours le départ du «système» au pouvoir avant tout nouveau scrutin, dont celui du général Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'armée et véritable homme fort du pays.

Comme ceux qui ont défilé en masse à Alger vendredi 4 octobre, les manifestants de Paris ont affiché leur opposition à la tenue de l'élection présidentielle en Algérie le 12 décembre.

Environ 760.000 immigrés algériens vivent en France, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Ils sont 1,7 million si on y ajoute leurs enfants nés en France.

 

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
Algériens, manifestation, marche, Paris, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook