France
URL courte
Attaque à la préfecture de police de Paris (38)
666626
S'abonner

Le rassemblement jugé par le ministre de l’Intérieur comme «en soutien du tueur de la préfecture de police de Paris» qui est prévu pour ce 10 octobre devant la mairie de Gonesse, dans le Val-d'Oise, «va être interdit», comme l’a annoncé Christophe Castaner.

Christophe Castaner a annoncé ce mercredi 9 octobre sur Twitter que le rassemblement en rapport avec Mickaël Harpon prévu jeudi à Gonesse dans le Val-d'Oise «va être interdit», après qu'il se soit entretenu avec le préfet du département. 

Le ministre de l'Intérieur décrit cette manifestation comme «en soutien à l'assassin de la préfecture de police».

«J'ai demandé à ce que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l'article 40 du code de procédure pénale», a complété le ministre, toujours sur le réseau social.

​​Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d'Aulnay-sous-Bois, affirme que l'auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, «n'est pas un extrémiste religieux» et appelle à un rassemblement devant la mairie de Gonesse (Val d'Oise) de 13H00 à 15H00 jeudi 10 octobre.

L’attaque au couteau perpétrée jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris a fait quatre morts et un blessé. Son auteur faisait partie du personnel et travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP).

Dossier:
Attaque à la préfecture de police de Paris (38)

Lire aussi:

Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Tags:
tuerie, Préfecture de police de Paris, Christophe Castaner, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook