France
URL courte
6323
S'abonner

Mobilisé pour une femme dépressive de 28 ans qui menaçait de mettre fin à ses jours, un policier du commissariat des Ulis a frôlé la mort. Selon Le Parisien, il doit son salut à son gilet pare-balles.

Un policier du commissariat des Ulis a été poignardé le 8 octobre en début d'après-midi à Bures-sur-Yvette, dans le pavillon d’une femme suicidaire, raconte Le Parisien.

Comme l’indique le quotidien, arrivés chez elle les policiers ont constaté que la jeune femme tenait un couteau en céramique sous sa gorge. Pour la maîtriser, ils ont fait usage de leur pistolet à impulsions électriques. Mais la femme n’a pas eu de réaction à cause d’une prise massive de stupéfiants et de médicaments.

Au deuxième coup de Taser, elle a lâché son couteau au sol et s'est effondrée. Pourtant, dès qu'un policier s'est avancé vers elle, la jeune femme a rattrapé l'arme blanche et a poignardé le fonctionnaire au niveau du torse.

Grâce à son gilet pare-balles, l'agent n’a été que légèrement blessé par l'entaille, il a été transporté à l'hôpital pour un examen de contrôle.

La jeune femme a de son côté a été amenée à l’hôpital et sera placée en garde à vue pour tentative d’homicide.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
arme blanche, police, Essonne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook