Ecoutez Radio Sputnik
    Nice, Promenade des Anglais

    Il «porte le poids de la culpabilité»: «le héros au scooter» de l’attentat de Nice a voulu se suicider

    © Sputnik . Irina Kalachnikova
    France
    URL courte
    132320
    S'abonner

    Se sentant toujours coupable de ne pas avoir sauvé plus de vies lors de l’attentat de Nice, Franck, «le héros au scooter», qui avait lancé son scooter contre le camion du terroriste, a fait une tentative de suicide ce jeudi 10 octobre, relate France info. Les policiers du Raid sont intervenus et ont finalement réussi à le raisonner.

    Le Raid a été obligé d’intervenir ce jeudi 10 octobre afin de sauver «le héros au scooter» de Nice, qui n'avait pas hésité à lancer son scooter contre le camion du terroriste de la promenade des Anglais à Nice pour tenter de l'arrêter, relate France info. Il est apparu que l’homme tentait de se suicider. La raison? Il se sent toujours coupable de n’avoir pas sauvé plus de vies lors de l’attentat du 14 juillet 2016.

    Quand les policiers d’élite du Raid ont pénétré chez lui, ils l’ont trouvé retranché avec l’intention de mettre fin à ses jours. Pour des raisons de sécurité, l’électricité et le gaz ont été coupés, et tous les résidents de l’immeuble évacués. Selon France info, après un certain temps de négociations, les forces de l’ordre ont réussi à le raisonner. Ils ont rapporté qu’il «port[ait] le poids de la culpabilité car il estime ne pas avoir sauvé assez de vies le soir du drame», a précisé le préfet. Ensuite, Franck a été pris en charge par les services concernés.

    Le scooter contre le camion du terroriste

    Le 14 juillet 2016, cet employé de la douane de l'aéroport de Nice est allé avec sa femme assister au feu d'artifice sur la promenade des Anglais.

    Évoquant les événements qui ont suivi, il a raconté qu'il avait réussi, après avoir jeté son scooter, à s'accrocher à la cabine. Sur les marches au niveau de la fenêtre ouverte, face au terroriste, il l'a frappé plusieurs fois. Le terroriste, armé d'un pistolet, a appuyé sur la gâchette, mais l'arme ne marchait pas. Il a alors asséné un coup de crosse sur la tête de Franck qui est tombé du marchepied.

    Tags:
    attentat, Nice, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik