Ecoutez Radio Sputnik
    le formulaire d'enregistrement du suspect dans l'assassinat de la famille Dupont de Ligonnes

    Les tests ADN révèlent que l’homme interpellé en Écosse n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès

    © AFP 2019 JEAN-SEBASTIEN EVRARD
    France
    URL courte
    Fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès (7)
    614323
    S'abonner

    Les résultats ADN n’ont pas confirmé que la personne arrêtée le 11 octobre à l’aéroport de Glasgow était Xavier Dupont de Ligonnès, a annoncé la presse française.

    D’après les analyses ADN, l’homme interpellé par la police écossaise le 11 octobre n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, rapportent des médias français.

    Citant une source proche du dossier, BFM TV a été l’un des premiers médias à avoir dévoilé les résultats du test ADN.

    «Ce test s'est révélé négatif», a également écrit l’AFP en se référant à une source informée.

    Empreintes digitales

    Comme le précise BFM TV, après l'annonce de l'arrestation du suspect, les policiers français ont «déjà fait des expertises supplémentaires sur les empreintes digitales prélevées dans le pavillon à Limay dans les Yvelines de cet homme».

    Ces résultats ont montré que les empreintes trouvées au domicile ne correspondaient pas à celles de Xavier Dupont de Ligonnès.

    Arrestation en Écosse

    Le 11 octobre, la police écossaise a arrêté à Glasgow un homme pris pour Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis huit ans et soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes.

    Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, avait appelé à la «prudence» le jour de l’interpellation et avait fait savoir à l’AFP samedi 12 octobre que «des vérifications sur l'identification» de cette personne étaient en cours.

    Dossier:
    Fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès (7)
    Tags:
    tests ADN, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik