Ecoutez Radio Sputnik
    Tignes

    Un CRS meurt en sauvant deux alpinistes dans les Hautes-Alpes

    © Flickr/ Charlie Hasselhoff
    France
    URL courte
    5729
    S'abonner

    Un secouriste de la CRS Alpes de Grenoble est décédé le 12 octobre lors d’une intervention dans le massif des Écrins, informe Le Figaro. Il venait en aide à une cordée de deux alpinistes en difficulté.

    Nicolas Revello, brigadier-chef de 46 ans, est mort le 12 octobre alors qu’il venait en aide à une cordée de deux alpinistes dans les Hautes-Alpes, rapporte Le Figaro. Ceux-ci sont quant à eux sortis indemnes.

    Samedi 12 octobre dans l’après-midi, «un secours a été déclenché pour aller récupérer une cordée en difficulté -- victime du mal aigu des montagnes ou MAM -- dans la Barre des Écrins (4101 m)», a expliqué la CRS Alpes, citée par Le Figaro. «L'accident s'est produit lors de la récupération de la deuxième victime: notre collègue a été projeté dans le vide et a fait une chute de 150 m. Il a été pris en charge par le médecin de l'intervention et transféré au CHU de Grenoble. Il est décédé en fin d'après-midi». 

    D’après son supérieur, Nicolas Revello était «un sauveteur expérimenté, dans l'unité depuis une vingtaine d'années, très investi, moniteur de secourisme, ultra-motivé», «quelqu'un qui compte dans un groupe».

    Le parquet de Gap a été saisi et l’enquête a été confiée à la CRS de Briançon, a par ailleurs indiqué le quotidien.

    La Gendarmerie nationale et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ont notamment exprimé leur soutien aux proches de la victime sur Twitter.

    Tags:
    Christophe Castaner, Gendarmerie nationale française, alpinisme, décès, Hautes-Alpes, Compagnie républicaine de sécurité (CRS)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik