France
URL courte
549
S'abonner

La direction générale des Finances publiques a mis une nouvelle fois en garde contre les arnaques après la fermeture d'un faux site d’impôts qui récupérait les coordonnées bancaires des internautes en train de consulter une page de remboursement fiscal.

Un site Internet qui se faisait passer pour le site officiel du service des impôts, mais qui n’avait pour objectif que d'arnaquer les contribuables, a été détecté et fermé, a fait savoir le ministère de l’Économie et des Finances.

«Un site frauduleux impots.gouv.app imitant l'accès à l'espace particulier du site officiel impots.gouv.fr a tenté de subtiliser des informations personnelles des usagers pour voler les coordonnées de carte bancaire», a expliqué la direction générale des finances publiques (DGFiP) dans un communiqué.

Comment ça marchait

Ainsi, la page proposait de consulter un remboursement d'impôts et invitait l'utilisateur à entrer ses coordonnées bancaires, qui se retrouvaient immédiatement en possession des pirates. La seule différence avec le site gouvernemental était l'ajout de .app dans l'URL.

La DGFiP a appelé les contribuables à «rester vigilants» et à ne jamais donner les références de leur carte bancaire pour payer un impôt, obtenir un remboursement ou compléter des coordonnées personnelles.

Le nombre de personnes piégées par ce site frauduleux n’est pas précisé, tout comme le temps qu’il est resté accessible, mais le communiqué a indiqué que le site était «désormais inopérant».

 

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
Direction générale des finances publiques (DGFIP) française, carte de paiement, coordonnées, remboursement, ministère français de l'Économie et des Finances, impôt, fraude, arnaque, site, Internet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook