Ecoutez Radio Sputnik
    Des veaux

    L214 révèle le calvaire des veaux laitiers dans une nouvelle vidéo choc

    CC0
    France
    URL courte
    10527
    S'abonner

    L’association L214 dénonce les conditions de vie des veaux laitiers dans une nouvelle vidéo choc. Les images ont été tournées dans des élevages du Finistère, grâce à un lanceur d’alerte qui a travaillé comme acheteur de veaux.

    L’association de protection animale L214 a publié une nouvelle vidéo dénonçant la maltraitance des veaux laitiers dans des élevages du Finistère. Elle a été alertée par un ancien acheteur de veaux.

    Les images ont été tournées entre juillet et octobre 2019 dans un centre de tri et trois élevages de veaux du Finistère appartenant à Laïta (qui fournit les marques Paysan Breton, Mamie Nova et Régilait). On y découvre notamment des employés asséner des coups de pied aux veaux.

    Séparés de leur mère à la naissance, les veaux sont soit tués au bout de deux semaines s’ils sont jugés «insuffisamment rentables», soit engraissés dans des conditions déplorables, enfermés dans de petits enclos toute leur vie, explique L214. Les petits veaux sont eux isolés dans des cages minuscules.

    L’association souligne que plusieurs animaux sont atteints de teigne et qu’ils sont tous anémiés, avant d’ajouter: «Pour que les vaches produisent du lait, elles doivent donner naissance à des veaux. Ces derniers sont alors considérés comme des sous-produits que l’industrie rentabilise en les vendant pour leur chair.»

    «J’ai vu des petits tués à coups de marteau parce qu’ils étaient trop maigres et donc pas rentables, des gens s’amuser à jeter les veaux par-dessus les barrières», témoigne le lanceur d’alerte dans une interview.

    L214 appelle les responsables politiques à agir et exige «un moratoire immédiat sur l’élevage intensif» ainsi qu’«un plan concret de sortie de l’élevage intensif, avec accompagnement des personnes qui en dépendent aujourd’hui vers des productions alternatives».

    Tags:
    abattoir, produits laitiers, Finistère, élevage, maltraitance
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik