France
URL courte
13471
S'abonner

Des tensions entre la police et des manifestants ont éclaté place de la Nation à Paris, après la manifestation des pompiers professionnels, qui devait se terminer à 18h00. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

La situation était tendue place de la Nation à Paris mardi 15 octobre, après 18h00, l'heure où la manifestation des pompiers professionnels devait prendre fin.

 

​Les forces de l'ordre ont de nouveau utilisé un canon à eau et fait usage de gaz lacrymogène.

Les manifestants, qui avaient organisé un sit-in sur la place ont commencé à scander «Avec les pompiers, solidarité!».

Manifestation des pompiers professionnels à Paris, le 15 octobre 2019
© Sputnik
Manifestation des pompiers professionnels à Paris, le 15 octobre 2019

Le 15 octobre au soir, la préfecture de police a annoncé que trois membres des forces de l'ordre avaient été blessés et six personnes interpellées pendant la manifestation des pompiers à Paris.

​La manifestation a réuni ce mardi 15 octobre à Paris plusieurs milliers de pompiers venus de tous les coins du pays à l’appel de neuf syndicats. Le cortège, qui est parti vers 14h00 de la place de la République, devait atteindre, aux alentours de 18h00, la place de la Nation après être passé par celle de la Bastille.

Parmi les revendications, des garanties face aux agressions dont les pompiers sont victimes en intervention, ainsi que la revalorisation de la prime de feu à 28% du salaire de base, contre 19% actuellement, à hauteur des primes de risques accordées aux agents de police.

 

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et deux centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Des dizaines de manifestants pro-Turcs défilent à Dijon en criant «Allahu Akbar» – vidéos
Tags:
pompiers, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), police, gaz, tensions, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook