Ecoutez Radio Sputnik
    Deux policiers sur la place du Trocadéro (image d’illustration)

    Inquiétante flambée de la délinquance à Paris, la mairie demande des renforts policiers

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    23623
    S'abonner

    Les atteintes à l'intégrité physique et aux biens étant en forte hausse à Paris par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2018, la ville a besoin de «renforcements d'effectifs de police», estime la mairie.

    La préfecture de police de Paris a fait savoir que les chiffres de la criminalité en ville étaient en nette hausse sur un an.

    Ainsi, les atteintes volontaires à l'intégrité physique ont augmenté de 9,08% entre le 1er janvier et le 30 septembre, tandis que les atteintes aux biens ont affiché une croissance de 13,91% durant la même période.

    Selon Colombe Brossel, l'adjointe à la Sécurité de la maire de Paris, «l'ensemble des faits de délinquance quotidienne explosent que ce soit les indicateurs de cambriolage, vols à la roulotte, vols avec violence».

    «Ils sont tous au-dessus de 15%, voire bien au-delà», a-t-elle affirmé à l’AFP.

    Elle a ajouté que le phénomène concernait «tous les quartiers».

    Des renforts indispensables

    Dans ce contexte, la mairie de Paris a demandé «des renforcements d'effectifs de police».

    «Pour dissuader, il faut du monde dans la rue, a poursuivi Colombe Brossel. Il faut que la priorité soit donnée à la lutte contre la délinquance du quotidien.»

    Colombe Brossel avait adressé le 19 juin déjà un courrier au ministre de l’Intérieur pour dénoncer une forte hausse de la délinquance dans la capitale.

    Alertant de l’«explosion» de la délinquance dans les rues de Paris, la maire de la ville, Anne Hidalgo, avait relevé dès le lendemain la nécessité de «remettre des effectifs de police dans nos quartiers».

    Tags:
    vols, Christophe Castaner, renforts, police, Anne Hidalgo, Mairie de Paris, Paris, AFP, cambriolage, criminalité, hausse, délinquance
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik