France
URL courte
22356
S'abonner

La manifestation des pompiers à Paris a donné lieu à des échauffourées avec les forces de l’ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes. Ceux-ci ont pénétré dans les couloirs du métro à proximité. La station Nation a notamment été touchée, comme en témoignent des posts sur les réseaux sociaux.

Les passagers du métro de Paris se sont mêlés malgré eux à la manifestation des pompiers qui a eu lieu dans la capitale le 15 octobre. À la fin de l’événement, des heurts ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des pompiers place de la Nation.

​Sur une vidéo postée sur Twitter, des passagers de la ligne 1 sont montrés en train de se couvrir le visage car ils semblent avoir du mal à respirer.

​Des gaz lacrymogènes et des canons à eau ont été utilisés pour disperser la foule et ont en effet touché les couloirs de la station de métro voisine.

​Plusieurs témoins ont affirmé que les gaz s’étaient également diffusés jusqu’aux couloirs de la ligne 9 et du RER.

​La RATP a répondu sur Twitter. Confirmant que des gaz ont bien été utilisés contre les manifestants, elle a assuré mettre «tout en œuvre pour solutionner ce problème».

​La préfecture de police a dénoncé «l’irresponsabilité de certains manifestants» qui ont poursuivi leurs actions «en dépit des ordres de dispersion». Six personnes ont été interpellées.

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Un outil de «pistage»? À quoi sert en réalité la puce RFID de certains masques
Tags:
RATP, gaz lacrymogènes, manifestation, métro, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook