Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture

    En cas de véhicule non-assuré, les nouveaux radars vous «dénonceront» à la police

    CC0 / PublicDomainPictures
    France
    URL courte
    341228
    S'abonner

    Ils seraient environ 700.000 à conduire une voiture sans assurance et leur nombre va croissant en France, selon une estimation des autorités. Désormais, qu’ils soient maniés par les forces de l’ordre sur la route ou automatiques, les radars «démasqueront» ces conducteurs. Et l’amende promet d’être salée.

    Chaque véhicule flashé pour infraction au Code de la route sera désormais automatiquement contrôlé sur la validité de la vignette d’assurance. Ainsi, dès qu’une infraction active le radar, le système automatisé consulte le Fichier des véhicules assurés (FVA). Et si la voiture en question ne l’est pas, la peine sera double: pour l'infraction commise par le conducteur et pour défaut d'assurance, soit jusqu'à 3.700 euros d'amende.

    En cas d’interception d’un conducteur par les gendarmes ou les policiers, le fichier permet également de vérifier si le véhicule est assuré ou pas.

    Dans un premier temps, ceux qui sont sans assurance recevront un courrier les invitant à régulariser leur situation au plus vite. Suite à cette période préventive, dont la durée n'a pas été précisée, le conducteur aura à payer le prix fort.

    Le montant de l’amende

    Le défaut d’assurance pourra être puni d’une amende forfaitaire de 500 euros, qui pourra être minorée à 400 euros pour un règlement dans les 15 jours ou majorée à 1.000 euros au bout de 45 jours.

    Et ce, lors de la première constatation de l’infraction.

    En cas de récidive, l’affaire sera soumise à la justice et la décision du tribunal sera inscrite au casier judiciaire. Cela sera puni d’une d’amende pouvant aller jusqu’à 7.500 euros et pourra être assortie de peines complémentaires comme la suspension ou l’annulation du permis et la confiscation du véhicule.

    Quelque 800.000 conducteurs sans assurance

    Selon l’Automobile club association et l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, de 700.000 à 800.000 conducteurs circulent actuellement sans assurance, alors que 175 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la circulation impliquant un véhicule sans assurance en 2018.

    D’après le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), 31.000 personnes ont été victimes de conducteurs non-assurés en 2018. Un chiffre en hausse de 12% par rapport à 2017.

    Tags:
    confiscation, annulation, permis de conduire, accident de la route, morts, préjudice, casier judiciaire, tribunal, justice, amende, conducteur, route, radar, forces de l'ordre, France, assurance, véhicule
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik