France
URL courte
5418
S'abonner

En se faisant passer pour un policier, un prisonnier de la maison d’arrêt de Béziers a appelé des personnes âgées et a réussi à arnaquer près de 80 victimes en récupérant de l’argent sur leurs cartes bancaires. En 2018 déjà, il aurait escroqué 200 personnes.

Un détenu de la maison d’arrêt de Béziers s’est présenté comme un policier lyonnais en appelant des centaines de personnes âgées dans le cadre d’une fausse enquête pour escroquerie. Grâce à cette fraude, il a réussi à récupérer les coordonnées bancaires, codes et cryptogrammes compris, de 80 victimes qui sont tombées dans son piège, rapporte Objectif Gard.

Selon la source, le prisonnier qui est un habitant d’Alès de 32 ans, a retiré de l’argent sur les comptes de ces individus pour acheter des vêtements de marque et les revendre ensuite aux autres détenus.

Depuis mardi 15 octobre, le malfaiteur est auditionné par les policiers de la brigade financière de la Sûreté départementale. L’homme nie tous les faits qui lui sont reprochés. Il s’est avéré qu’il est en situation de récidive, car il était déjà soupçonné d’avoir effectué ce même type de vols en 2018, en arnaquant près de 200 personnes.

D’après Objectif Gard, le détenu a été transféré de Béziers vers la maison d’arrêt de Rodez. L’enquête est en cours.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
Béziers, enquête, retraité, prison, détenus, escroquerie, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook