France
URL courte
492154
S'abonner

La mère de famille voilée prise à partie par Julien Odoul, président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, va déposer deux plaintes. L’élu avait demandé en séance que cette femme musulmane retire son voile.

La mère voilée prise à partie vendredi 11 octobre par un élu RN lors d'une sortie scolaire au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a décidé de porter plainte à Dijon et à Paris, a annoncé mercredi le Collectif contre l'islamophobie en France.

Une première plainte doit être déposée jeudi 17 octobre «auprès du parquet de Dijon» afin de réclamer des poursuites pour «des violences commises en réunion par personnes dépositaires de l'autorité publique sur mineur et majeur à caractère raciale», précise le communiqué.

Une deuxième plainte doit être déposée vendredi 18 octobre au tribunal de Paris, cette fois pour «provocation publique à la haine raciale par des élus», ajoute le communiqué.

Cette plainte parallèle vise le tweet de M. Odoul qui accompagnait la vidéo et évoquait l'attentat du 3 octobre à la préfecture de police de Paris: «Après l'assassinat de nos 4 policiers, nous ne pouvons pas tolérer cette provocation communautariste», avait-il écrit.

«Ma cliente a été humiliée, son image a été diffusée partout, elle est très marquée et son fils voit un psychologue», a déclaré à l'AFP son avocate, Me Sana Ben Hadj.

Le 16 octobre au soir, le Président Emmanuel Macron a appelé à ne pas «stigmatiser» les musulmans, dénonçant un «raccourci fatal» entre lutte contre le terrorisme et islam.

Vendredi 11 octobre, Julien Odoul, membre du bureau national du Rassemblement national et président du groupe RN à l'assemblée régionale, avait demandé en séance que cette mère d'élève musulmane retire son voile.

Les élus du RN avaient quitté la salle, ainsi que cette femme qui affirme avoir ensuite subi des «violences verbales» de la part de certains d'entre eux.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
plainte, Julien Odoul, voile, Rassemblement national (RN), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook