Ecoutez Radio Sputnik
    eau Vittel

    Vittel: un collectif sur le point de remporter la bataille de l'eau contre Nestlé

    CC BY-SA 2.0 / Arria Belli
    France
    URL courte
    1433
    S'abonner

    À Vittel, un collectif d'associations a obtenu le réexamen d'un projet devant permettre à Nestlé Waters de continuer à puiser dans une nappe phréatique déficitaire, contraignant trois communes à pomper l'eau une dizaine de kilomètres plus loin.

    Début octobre, la préfecture des Vosges avait annoncé avoir travaillé avec l'Agence de l'eau Rhin-Meuse «à une solution alternative fondée sur l'optimisation des ressources locales» pour préserver la nappe des grès du Trias inférieur (GTI), principale ressource en eau potable de l'est de la Lorraine.

    Environ trois millions de m3 d'eau sont prélevés chaque année dans cette nappe phréatique, située à 100 m de profondeur, par trois communes - Vittel, Contrexéville et Bulgnéville - et trois industriels, dont Nestlé Waters (qui détient les marques Vittel, Contrex, Hépar, Perrier...).

    Ce réservoir d'eau, de très bonne qualité et faiblement minéralisée, présente un déficit annuel d'un million de m3 et se renouvelle lentement.

    Pour rétablir l'équilibre, un projet de canalisations souterraines avait été adopté par la commission locale de l'eau (CLE) en juillet 2018. Il prévoyait d'acheminer 500.000 à un million de m3 d'eau potable, pompés dans des captages distants d'une dizaine de kilomètres, jusqu'aux trois communes, permettant ainsi à Nestlé Waters de conserver son autorisation de prélever annuellement un million de m3.

    Le collectif eau 88 dénonçait «une privatisation de l'eau par Nestlé», selon l'un de ses membres, Bernard Schmitt.

    Porte-parole de Nestlé, Françoise Bresson souligne la «baisse constante» de ses prélèvements, réduits selon elle «de 30% depuis 2010» pour être ramenés à «630.000 m3 fin 2019».

    «On a prévu de les diminuer encore de 5% en 2020 pour arriver à 600.000 m3», a-t-elle ajouté, interrogée par l'AFP.

    L'eau puisée dans la nappe des GTI est vendue exclusivement à l'export sous la marque «Bonne source», principalement en Allemagne et en Suisse, où 250 millions et 43 millions de bouteilles ont respectivement été commercialisées en 2018.

    Tags:
    eau, Nestlé, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik