Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère français de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, rue de Bercy

    Le fisc a récupéré 640 millions d’euros de fraude fiscale grâce à l’intelligence artificielle

    © AFP 2019 Joel Saget
    France
    URL courte
    11728
    S'abonner

    L’intelligence artificielle a permis au gouvernement français de récupérer des centaines de millions d’euros de fraude fiscale, informe Europe 1. Le fisc avait investi 20 millions d’euros dans des logiciels d’analyse en 2018.

    Le gouvernement français a récupéré 640 millions d’euros de fraude fiscale sur les neufs premiers mois de 2019 grâce à l’utilisation des données, rapporte Europe 1. En 2018, le ministère de l’Action et des Comptes publics avait renforcé son dispositif de lutte contre la fraude fiscale en investissant dans l’intelligence artificielle.

    L’an dernier, le fisc avait en effet investi 20 millions d’euros dans des outils d’intelligence artificielle. Il utilise le «datamining», une technique permettant à des ordinateurs d’exploiter des bases de données concernant des entreprises et des particuliers afin d’y détecter des cas suspects de fraude.

    Traque en ligne

    Bercy souhaite par ailleurs étendre son logiciel antifraude aux réseaux sociaux, comme l’indique le ministère de l'Économie et des Finances sur son site Internet:

    «L’administration s’appuie de plus en plus sur l’exploitation des données par des techniques innovantes de «datamining» […]. Ces traitement sont aujourd’hui limités aux données déclarées à l’administration et ne s’étendent pas aux données ouvertes, notamment celles des réseaux sociaux. Celles-ci pourraient pourtant permettre, par exemple, d’établir l’existence d’une activité non déclarée sur Internet, ou constituer un indice de résidence fiscale. […] Cette possibilité serait ouverte à titre expérimental, pour une durée de trois ans».

    Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin avait également annoncé en novembre 2018 que l’administration fiscale allait scruter les réseaux sociaux des contribuables dès 2019.

    «Il y aura la permissivité de constater que si vous vous faites prendre en photo […] de nombreuses fois, avec une voiture de luxe alors que vous n'avez pas les moyens de le faire, peut-être que c'est votre cousin ou votre copine qui vous l'a prêtée, ou peut-être pas», avait-il déclaré sur M6.
    Tags:
    fisc, fraude fiscale, intelligence artificielle, ministère français de l'Économie et des Finances, Gérald Darmanin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik