Ecoutez Radio Sputnik
    Accusé

    Un coach conjugal violait des patientes d’une paroisse lors de séances de «bioénergie»

    CC0 / diegoattorney
    France
    URL courte
    10176
    S'abonner

    Un septuagénaire a été condamné à cinq ans de prison pour avoir violé des patientes, issues de la communauté catholique de la paroisse de Domont, dans le Val-d’Oise, informe Le Parisien. Cinq femmes s’étaient constituées partie civile.

    Un coach conjugal de 73 ans a été condamné par la cour d’assises du Val-d’Oise pour avoir violé cinq patientes, rapporte Le Parisien. Il a écopé de cinq ans de prison, dont un avec sursis, ainsi que d’une mise à l’épreuve de trois ans.

    Cinq femmes avaient en effet dénoncé des «pénétrations digitales» lors de séances avec le septuagénaire, qui exerçait depuis une vingtaine d’années auprès des catholiques de la paroisse de Domont, dans le Val-d’Oise. Certains faits ont été commis il y a 17 ans.

    Les victimes ont décrit des consultations qui débutaient par une séance d’écoute, où elles évoquaient leur passé, suivie par une séance de «bioénergie», durant laquelle elles devaient être nues, et des massages avec palpations, explique Le Parisien. L’une d’entre elles a confié avoir dépensé plus de 12.000 euros, à raison de 50 euros par séance.

    Le jugement a été rendu au terme de sept ans de procédure. L’avocat du coupable avait plaidé des pratiques consenties par les parties civiles, selon la même source. Il a par ailleurs indiqué que son client ne fera pas appel de la décision.

    Tags:
    condamnation, coaching, Val-d'Oise, France, viol
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik