France
URL courte
362847
S'abonner

Suite aux propos jugés anti-immigration et anti-islam d’Éric Zemmour, un collectif communautaire a appelé à une mobilisation massive devant les locaux de CNews contre la présence du polémiste à l’antenne de la chaîne.

Le site communautaire «Dômes et Minarets», qui traite l’actualité du monde musulman, a appelé à un rassemblement devant les locaux de CNews le 2 novembre. «Stop aux prêcheurs de haine» clament les organisateurs, dans un tweet posté le 24 octobre et dénonçant la présence d’Éric Zemmour sur la chaîne d’infos en continu.

Plusieurs personnalités ont relayé l’information sous le hashtag #StopZemmour, évoquant entre autres l’incitation à la haine et le racisme du polémiste français.

Alors que ce rassemblement devant CNews a pour but d’empêcher la présence de Zemmour dans l’émission «Face à l’info», d’autres personnes prennent sa défense et reconnaissent la qualité des débats proposés sur la chaîne.

Un recrutement qui fait polémique

En septembre, la confirmation de sa condamnation pour provocation à la haine religieuse avait conduit au renvoi d’Éric Zemmour de RTL, où il était chroniqueur. De plus, une enquête a été ouverte concernant le discours, jugé islamophobe et violent, qu’il a prononcé à la Convention de la droite le 28 septembre dernier. «On a le droit de critiquer une religion», s’était défendu Zemmour, d’après Le Point.

Son recrutement en octobre par CNews a provoqué une nouvelle vague d’indignations. Sa présence lors de la première émission «Face à l’info» le 14 octobre a entraîné un premier rassemblement de contestataires devant le siège central de la chaîne.

L’ancien chroniqueur d’«On n’est pas couché» figure toujours dans une émission en duo avec Éric Naulleau sur Paris Première et continue d’être publié chaque semaine par Le Figaro. «Éric Zemmour ne sera en aucun cas la voix de CNews, ce sera une des voix sur CNews», a affirmé à l’AFP Gérald-Brice Viret, le patron de Canal+.

Lire aussi:

Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Tags:
polémique, anti-islam, xénophobie, racisme, CNews, Eric Zemmour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook