France
URL courte
16177
S'abonner

Un trentenaire a été condamné à effectuer 105 heures de travaux d’intérêt général dans un délai de 18 mois après avoir lapidé à mort et noyé un labrador confié par son père. Il sera également tenu d'indemniser à hauteur de 75 euros chacune des associations de défense des animaux qui s'étaient portées parties civiles à son procès.

Après avoir noyé un labrador confié par son père, un homme de 34 ans a été condamné par le tribunal, vendredi 25 octobre, rapporte 20 minutes, en citant une source judiciaire. Les faits, qui se sont produits à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, remontent à juillet 2018.

Selon le quotidien, le Mulhousien a frappé le chien à coups de pierre à plusieurs reprises puis l’a noyé dans un étang. Son acte a suscité l’indignation localement lorsque la nouvelle a été rendue publique.

Le tribunal avait refusé d’homologuer la peine proposée par le procureur lors d’une procédure de plaider-coupable en avril 2019: 100 heures de travaux d’intérêt général et une interdiction de détenir un animal pendant cinq ans. Il a été condamné vendredi 25 octobre à effectuer 105 heures de travaux d’intérêt général à effectuer dans un délai de 18 mois.

D’après le quotidien, en cas d’inexécution, le prévenu devra effectuer une peine de trois mois ferme.

En outre, les associations de défense des animaux qui ont porté plainte pour acte de cruauté, devront être indemnisées par l’accusé à hauteur de 75 euros chacune.

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
noyade, chiens, décès, tribunal, maltraitance, accusations, prévention, labrador, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook