France
URL courte
320
S'abonner

Parti fêter ses 40 ans de mariage, un couple originaire de Seine-Maritime a disparu depuis la semaine dernière dans le sud de l'Île de Beauté. Leur véhicule de location a été retrouvé dimanche 28 octobre suite à quoi leurs enfants sont arrivés en Corse.

Un couple de Normands, en séjour en Corse-du-Sud à l’occasion de ses 40 ans de mariage, n'a plus donné signe de vie depuis le 24 octobre, relate France 3 Corse. Ces derniers jours, les militaires ont effectué le bornage des téléphones mobiles des disparus, ce qui leur a permis de remonter jusqu'à un véhicule de location, retrouvé dimanche 27 octobre au niveau d’un chemin de randonnée conduisant à la cascade Piscia di Gallu.

Disparus depuis jeudi

Pour la première étape de leur séjour, Yves et Patricia Rosay se sont rendus à un hôtel de Porto-Vecchio après leur atterrissage mercredi, racontent leurs proches. Ils ont envoyé des messages et des photos sur un groupe de discussion regroupant des membres de leur famille. Le dernier message remonte au jeudi 24 octobre, à 14h30, indique la fille de ces deux sexagénaires.

Pour la seconde étape de leur voyage, ils devaient s’installer dans un hôtel de Bonifacio mais les employés ont répondu qu’ils n’y étaient jamais arrivés. Le couple n’a pas non plus rendu sa chambre d’hôtel à Porto-Vecchio. Après deux jours sans nouvelles, l’établissement a alerté la gendarmerie.

Des unités de recherche mobilisées

Plusieurs unités de recherches, dont des membres du PGHM (unité de montagne de la gendarmerie nationale) et des plongeurs, quadrillent actuellement la zone.

La fille et le fils des Rosay sont arrivés dimanche 27 octobre en Corse.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
L'ex-Président égyptien Hosni Moubarak est mort
Tags:
couple, disparition, Seine-Maritime, Corse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook