Ecoutez Radio Sputnik
    Une manifestation des habitants de Rouen après l'incendie de Lubrizol, 30 septembre 2019

    Une riveraine interpelle Macron en visite à Rouen après l’incendie de Lubrizol - vidéo

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    277610
    S'abonner

    En visite improvisée à Rouen, un mois après l’incendie ayant ravagé l’usine Lubrizol, Emmanuel Macron a été hué par des riverains, dont une a saisi l’occasion pour lui reprocher sa politique qui, selon elle, emmène la France «dans sa destruction».

    Plus d’un mois après de l’incendie de l’usine Lubrizol, le Président français s’est rendu le 30 octobre à Rouen pour en évaluer les conséquences. Après un entretien avec le maire, Yvon Robert, Emmanuel Macron est allé à la rencontre des habitants et commerçants. Une fois sorti de la mairie, il s'est vu chahuté par les riverains dont certains scandaient «Macron démission».

    Le chef de l'État a été notamment interrogé par une riveraine qui l'accusé d'emmener le pays vers la «destruction». Les séquences de cette discussion ont été diffusées par BFM TV.

    ​«Je cherche juste à ce que vous ayez un jour un déclic et que vous sauviez notre pays plutôt que de l’emmener dans sa destruction», a lancé la femme, lorsque le Président a essayé de lui répondre.

    Parmi les habitants qui sont descendus sur les rues pour un échange avec M.Macron, il y a eu ceux qui ont annoncé qu'ils avaient voté en faveur de sa candidature en 2017, mais ne le refairaient pas lors des élections de 2022.

    Visite improvisée à Rouen

    Le Président français s’est déplacé à Rouen, accompagné de son ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, pour examiner sur place l'impact sanitaire et environnemental après l’incendie de l’usine Lubrizol. Le voyage n’avait pas été initialement prévu dans son agenda.

    Lors de son discours devant la presse, Emmanuel Macron a salué le travail des services de l’État qui avaient «agi avec compétence, avec beaucoup de sang froid, beaucoup de professionnalisme». Selon lui, l’intervention rapide des pompiers sur les lieux a permis d’éviter des conséquences plus tragiques. Plus tard dans la soirée, il est allé à la rencontre des habitants de la ville, dont une partie a hué le Président en scandant «Macron démission».

    Tags:
    colère, Rouen, incendie, Lubrizol Corporation, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik