Ecoutez Radio Sputnik
    Edouard Philippe et Emmanuel Macron

    Un sondage constate un recul des cotes de popularité de Macron et Philippe

    © AP Photo / Ludovic Marin
    France
    URL courte
    21512
    S'abonner

    Le couple exécutif enregistre une légère baisse de sa popularité par rapport au mois dernier, selon un sondage YouGov. Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont tous deux obtenu 27% d’opinions favorables.

    Les cotes de popularité d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe connaissent un léger recul, d’après un sondage YouGov réalisé les 28 et 29 octobre. Au total, les deux hommes ont récolté 27% d’opinions favorables.

    Si Emmanuel Macron n’a perdu qu’un point par rapport au mois précédent, sa cote de popularité a baissé de 6 points chez les électeurs de la droite radicale et de 14 points chez la droite classique. Il gagne toutefois 12 points du côté de la gauche radicale.

    Édouard Philippe a quant à lui perdu 2 points en un mois. Tout comme pour celle du Président de la République, sa cote de popularité a surtout reculé du côté de la droite radicale (-6 points) et de la droite modérée (-13 points), alors qu’elle a nettement augmenté chez l’électorat de la gauche radicale (+14 points).

    La popularité du Président français et de son Premier ministre reflète les inquiétudes des Français face à la réforme des retraites et le débat actuel sur la laïcité et l’immigration. L’enquête révèle notamment que les principales préoccupations des Français sont la protection sociale (17%), le chômage (15%) et l’immigration (15%).

    Les résultats publiés en ce mois de novembre restent toutefois loin de ceux enregistrés l’an dernier à la même époque, à l’aube de la crise des Gilets jaunes. En effet, en décembre 2018, seuls 18% des sondés s’étaient dits favorables au Président français. La cote de popularité d’Édouard Philippe s’élevait, elle, à 21%.

    Ce sondage a été réalisé en ligne auprès de 1.009 personnes de plus de 18 ans, les 28 et 29 octobre 2019.

    Tags:
    sondage, immigration, réforme des retraites, Edouard Philippe, Emmanuel Macron, cote de polularité
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik