France
URL courte
13445
S'abonner

Lors de leur Assemblée des assemblées à Montpellier, les Gilets jaunes ont voté, à une écrasante majorité, en faveur de l’idée de rejoindre la grève contre la réforme des retraites prévue le 5 décembre.

Les Gilets jaunes, réunis depuis vendredi pour leur Assemblée des assemblées à Montpellier, ont voté dimanche une proposition pour rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, rapporte l’AFP, se référant à son journaliste.

L'appel à s'associer à la grève du 5 décembre a été adopté à une écrasante majorité lors d'un vote à main levée, en séance plénière.

Depuis vendredi et jusqu'à dimanche, quelque 600 Gilets jaunes représentant 200 délégations de ronds-points sont réunis dans un musée désaffecté de Montpellier, pour évoquer la suite de leur mouvement, presque un an après le début de leur mobilisation, le 17 novembre 2018.

«L'heure est à la convergence avec le monde du travail et son maillage de milliers de syndicalistes qui, comme nous, n'acceptent pas», ont-ils également précisé dans un communiqué de presse.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires organisent «une première journée» de grève interprofessionnelle le 5 décembre contre la réforme des retraites, rejoignant plusieurs syndicats de la RATP -dont la CFE-CGC- et de la SNCF.

«L'Assemblée des assemblées de Montpellier appelle les Gilets jaunes à être au cœur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles !», poursuit le communiqué.

«Le 5 décembre est une date importante que nous attendons tous depuis très longtemps», a réagi Séverine 54 ans, une des Gilets jaunes.

«Notre mouvement est parti de la base et nous avons impulsé une radicalité pour que les gens ne se laissent pas faire», a-t-elle poursuivi.

Les Gilets jaunes ont également annoncé que la prochaine «Assemblée des assemblées» se tiendra à Toulouse, à une date pour l'instant encore indéterminée, précise l’agence de presse.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
grève, France, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook