Ecoutez Radio Sputnik
    Édouard Philippe

    Édouard Philippe réagit après les violences à Chanteloup-les-Vignes

    © AFP 2019 GONZALO FUENTES
    France
    URL courte
    31352
    S'abonner

    Le Premier ministre Édouard Philippe a fustigé la «petite bande d'imbéciles et d'irresponsables» qui a pris pour cible le 2 novembre des policiers et un chapiteau de cirque lors d'une soirée de violences urbaines à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines.

    De retour en Seine-Saint-Denis, ce lundi 4 novembre, pour lancer le chantier du village olympique des Jeux de Paris 2024, Édouard Philippe a réagi aux incidents survenus le 2 novembre au soir, dans les Yvelines, où des policiers ont été pris à partie et un chapiteau incendié.

    «Nous déplorons évidemment ces actes imbéciles et violents [...]. Je crois qu'en vérité il s'agit d'une petite bande d'imbéciles et d'irresponsables qui pensent que tout casser est une façon de faire avancer les choses», a dénoncé le chef du gouvernement en marge d'un déplacement en Seine-Saint-Denis, évoquant des «tensions en partie liées à l'effort très intense que nous livrons s'agissant des trafics de stupéfiants».

    Des violences ont éclaté dans la soirée du 2 novembre à Chanteloup-les-Vignes. Les forces de l’ordre, appelées pour des feux de poubelles, sont tombées dans un guet-apens, une vingtaine d’individus les attendant armés de bâtons. Elles auraient ensuite été attaquées au mortier, selon Le Parisien qui évoque par ailleurs des caillassages.

    Le chapiteau des Contraires, un cirque en bois récemment reconstruit a été incendié malgré l’intervention des pompiers. La caserne de ces derniers aurait par ailleurs subi des tirs de mortiers et de feux d'artifice.

    Tags:
    violences, Édouard Philippe, Yvelines, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik